La mini-série choc

Dans la famille des séries 2017, je voudrai le poids lourd, s’il vous plaît.

Ne vous fiez pas aux apparences

C’est le sujet de cette série qui ressemble bien à Desperate Housewife : on suit le parcours de femmes, certaines « au foyers », d’autres au conseil d’administration de grandes entreprise. L’histoire prend place dans un lieux idyllique  : Monterey une petite ville californienne, proche de San Francisco et de la silicone Valley. La majorité des couples ont de super jobs et vivent dans des maisons de rêve au bord de l’océan.

J’ai adoré Desperate Housewife donc suivre une nouvelle série qui lui ressemble me plaisait. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je me suis rendu compte que Big Little Lies étaient en réalité bien plus.

Oui, ne jugez pas trop vite ou vous risquez de passer à côté d’un petit bijoux. 

Ça commence par une rencontre de mamans puis on enchaîne par quelques incidents du quotidiens. Les épisode sont entrecoupé par des « flash forward » d’une enquête pour meurtre. Dés le départ, on sait donc qu’un des personnages sera tué. Jusque là, rien de remarquable. Mais l’histoire (adapté d’un roman) se complexifie et se dirige vers le drame où violence conjugale, viols et l’importance de l’apparence sont traités de manière remarquable.

3 raisons de regarder Big Little Lies :

  • Un casting de OUF : Nicole Kidman, Reese Witherspoon, Shailene Woodley et Alexander Skarsgård sont réunis. Et ils proposent tous un jeu impeccable. Quel bonheur de regarder tous ces acteurs ensemble.
  • Une mise en scène travaillée qui sert l’histoire. Elle donne à la série un rythme très bien dosé : certaines scènes très courtes donne de la puissance pour encadrer des scènes « normales ».
  • L’histoire et son final. Tout au long, la série défini chacun de ses personnages (même les secondaires), elle se bat contre les stéréotypes tellement faciles. Petit à petit, la tension monte en puissance et il est presque ‘impossible de deviner qui sera la fameuse victime (j’ai fait un mini sondage avec mes amies).

J’ai aimé chaque épisode mais je dois dire que le dernier et surtout le dénouement me donne envie de la regarder à nouveau depuis le début.

J’ai bien envie de lire le livre, écrit par la romancière australienne Liane Moriarty intitulé « Petits secrets, grands mensonges » en Français.

Envie de plus de séries ?

,

Quatre séries pour Halloween

L’île de Tenerife est faite de micro-climats et dans la partie où je vis, les saisons sont peu marquées. Il ne pleut presque jamais et les températures oscillent entre 30°C et 20°C. On a l’impression d’être toujours en été.…
,

This is us, la série aigre-douce à consommer sans modération

"This is us" est sortie en début d'année. Il est vrai que je l'avais vu passer mais je n'y avais pas prêté attention. Puis des amis (dont les recommandations sont toujours bonnes) me l'ont conseillée. Je m'y suis donc collé pour découvrir…
,

3 raisons de regarder The Handmaid's tale

C'est la nouvelle série de HBO : captivante, effroyable mais aussi géniale. C'est en réalité une adaptation du roman « la servante écarlate » publié en 1985 par Margaret Atwood. Si comme moi, vous avez déjà entendu parler de ce…
,

Série the Neighbors

Un groupe d’extraterrestres envoyé en reconnaissance s’installe dans un quartier privé américain (à la Desperate Housewifes). L’histoire commence lorsqu’une famille normale s’installe dans la résidence. Ce sont les premiers humains…