,

S’envoler pour Tenerife

Les vacances de Pâques (et d’été) approchent et vous avez envie de partir à l’étranger mais pas trop loin. Pourquoi pas Tenerife ?

Cette petite île fait partie de l’archipel espagnol des Canaries et se trouve au large des côtes africaines. Boudée pendant longtemps par les français, elle devient de plus en plus reconnue pour être un lieu idéale de vacances dépaysantes, sportives ou relax.

Depuis deux ans, je remarque que Tenerife devient une destination de plus en plus appréciée des francophones. Je pense que c’est notamment dû aux différents reportages diffusé en France.

Pour ceux qui me lisent depuis quelque temps, vous savez que je vis à Tenerife et que j’ai consacré quelque articles sur cette belle île.

Voici un petit aperçu de quelque articles où vous pourriez piocher des idées pour passer de bonnes vacances à Tenerife

Pour commencer voici quelque conseils sur moyens de vous rendre en vacance à Tenerife. Bien entendu, cet article n’a pas vocation de vous lister toutes les liaisons entre la France et Tenerife mais de vous donner un aperçu.

 

France – Tenerife en avion :

 

Paris Beauvais : les mercredi et dimanches à 12h00 (midi) avec Ryanair

Paris Charles de gaulle : mardi à 07h15 et samedi à 13h30 avec Easyjet

mardi et jeudi avec Vueling (correspondance)

Lyon Saint Exupéry : Jeudi 18h55 avec Brussel Airlines (une escale)

Jeudi et dimanche avec Vueling (une escale)

Marseille Saint Charles : les jeudi à 06h40 avec Brussel Airlines (une escale)

Marseille Saint Charles : les lundi (15h20), mardi (14h40), jeudi (14h55), vendredi (15h20) et samedi (14h40) avec Ryanair (une escale à Madrid)

Bordeau : les samedis à 19h30 avec Volotea

Nantes : les samedi à 19h30 avec Volotea

 

France – Ténérife par train ou bus + avion :

Vous pouvez prendre le train SNCF-RENFE qui relie les villes de Paris, Lyon, Avignon et Toulouse à Barcelone.

Ouibus relie beaucoup de villes françaises comme Lyon, Marseille, Montpellier et Bordeaux à Barcelone pour des prix allant de 9€ à 40€.

Les bus sont confortables et sont même équipés du wifi.

Il est ensuite facile de rejoindre Tenerife Sud depuis Barcelone avec un vol Ryanair ou Vueling. Il y a des vols tous les jours en ce moment Vueling. 

 

Escale à Barcelone

Si vous pensez faire une escale à Barcelone et passer une nuit sur place, je vous conseille le Meeting Point Hostel. Cette auberge de jeunesse est à deux pas de la gare Sants. Elle est récente, propre et l’accueil est top. Ils offrent même des boules quies pour bien dormir. D’ailleurs, je vous partage mon lien promo de Booking. Si vous l’utilisez pour effectuer une réservation, ils vous reversent 15€ (voir les conditions ici).

 

Astuces pour bien voyager

,

Le parc national du Teide au fil des saisons

Saviez-vous que le toit de l’Espagne se trouve à Tenerife ?

 

 

Contrairement à nos belles montagnes, le sommet de l’Espagne est un volcan actif: le Teide. De ses 3718 m d’altitude, il domine majestueusement Tenerife est les autres îles de l’archipel de l’éternel printemps. Je ne me lasse pas de ces paysages très colorés et diversifiés où l’on peut aussi bien flâner que randonner activement.

 

Se balader, respirer et se remplir des paysages étonnants que nous offrent le Teide et son parc national. A cours de ces années à Tenerife, je me suis souvent rendue dans le parc national du Teide et à chaque fois, j’ai été surprise.

 

Le Teide est beau à toutes les saisons

… mais j’avoue avoir une préférence pour l’hiver. Les rares fois où la neige s’invite, elle relève les contrastes des différentes roches de façon éblouissante.

Même lorsque le ciel est bas, qu’il y a du brouillard et qu’il pleut je suis émerveillée par ces ambiances brumeuses et glaciales. Un sacré contraste avec la vie à El Médano où l’ambiance plage et vague de chaleur est de mise l’hiver aussi.

 

 

 

 

Le printemps est également une jolie saison pour découvrir cette terre volcanique qui se pare de couleur avec la floraison des Tajinastes, ces plantes coniques ornées d’une multitude de petites fleurs roses et violettes.

 

Ce que j’aime par dessus tout à propos de Tenerife, ce sont ses micro climats et ses paysages multiples.

Cela me donne l’impression d’être en voyage alors que je ne suis qu’à quelque heures de mon domicile. Si je suis loin d’être une randonneuse de pointe, j’aime marcher dans les parcs de l’île et lorsque je voyage.

D’ailleurs, Tenerife est une destination en vogue pour la randonnée et il y a tellement de chemins qu’il est facile d’être « tranquille ». Sachez aussi que beaucoup de routes (pour les voitures) offrent des vues à couper le souffle avec de nombreux endroits où stationner pour faire de jolies photos ou une pause pique-nique.

 

 

Au départ, je pensais faire un article parlant des différentes activités que le parc national du Teide nous réserve. J’ai changé d’avis.

Il y a tellement à dire que j’ai décidé de faire plusieurs articles, organisés par type d’activités. Ce sera plus digeste à lire et cela me laisse plus de temps pour sélectionner et entrer dans les détails. Considérez cet article comme une mise en bouche 😉

 

Voici trois grands sujets que j’aimerai traiter :

Randonner dans le parc national du Teide avec un focus sur l’ascension du Volcan lui-même.

– Les circuits pour visiter le parc national du Teide en voiture

– Quelques activités originales à faire dans le parc national du Teide.

Qu’en pensez-vous ?

 

 

Êtes-vous plutôt randonneurs invétérés ou préférez-vous visiter un nouvel endroit en véhicule ? 

Quelle saison vous attire le plus lorsque vous voyagez ? 

Plus d’articles sur Tenerife

 

,

Comment j’ai vaincu ma peur de l’eau


En novembre dernier, j’ai fait un baptême de plongée à Tenerife avec Cléo et Sam de What Next Adventures.

C’était vraiment un moment génial et assez inattendu pour moi !

Je vous explique : je suis une poule mouillée et ma zone de confort est assez restreinte dans l’eau. Je sais nager mais dès qu’il y a 3 ou 4 mètres de profondeur, je commence à avoir peur de me retrouver sur le chemin d’un requin perdu et affamé… Plus sérieusement, je me sens mal à l’aise avec l’idée d’avoir cet espace vide et inconnu sous moi, d’être entourée par cette immensité.

 

 

Alors j’ai toujours considéré la plongée comme une activité hors de ma portée. C’était sans compter sur mon déménagement à Tenerife – destination réputée pour cette activité. En plus de ça, on habite désormais prés de la plage. C’était bête de ne pas pouvoir profiter des baignades à cause du stress (surtout qu’il n’y a pas de requin à Tenerife). J’ai fini par me dire que pour arrêter d’avoir peur, il fallait que je voie la beauté des fonds marins.

Première plongée : échec

Et voilà qu’il y a deux ans, l’amoureux et moi partons vaillamment faire un baptême avec un premier centre de plongé .

Premier essai NO WAY.

 

Impossible de respirer sous l’eau. Mon cerveau n’arrivait pas à comprendre le concept et j’avais l’impression d’être dans Requiem for a Dream, version soft peut-être mais bon quand même…

Plutôt frustrée de m’être vue refusé les portes du monde sous-marin, je m’interroge sur cet échec et je me rend compte que faire un baptême de plongée pour vaincre ma peur de l’eau n’était pas l’idée du siècle.

Les moniteurs, super sympas me conseillent de faire du masque et tuba pour prendre confiance. Je me suis donc mise à nager plus loin de la côte (avec des palmes pour aller plus vite) plusieurs fois par semaine. Et c’est vrai que j’ai commencé à moins stresser et à me sentir plus à l’aise avec le paysage que je voyais.

 

La seconde plongée c’est la bonne

Alors que mon copain passe son niveau 1 de PADI, je décide de faire un second baptême. Je réussi à plonger mais non sans peine. Cette fois-ci, mon corps gère mieux le fait de pouvoir respirer sous l’eau et à la fin, je trouve ça plutôt chouette. Si l’expérience fut positive, je n’ai pas eu envie de réitérer l’expérience toute suite. Pour moi, la plongée restait une activité un peu extrême que j’avais essayé et puis voilà. Affaire classée sans suite.

Au quotidien, je continuais à aller me baigner et j’avais de moins en moins peur. Je ne sais pas si c’est que je m’habituais ou si c’est le fait d’avoir pu m’émerveiller devant les jolis poisson durant le baptême mais j’étais bien plus à l’aise dans l’eau.

 

Et puis un jour, avons nous rencontré des moniteurs de plongée français et nous sommes devenus amis. A force de les entendre parler de l’océan et de leur passion pour cette activité, j’ai commencé à avoir envie d’essayer une nouvelle fois.

 

La plongée parfaite avec What Next Adventures

 

Me voilà de nouveau dans un centre de plongée à Las Galletas avec  un accueil professionnel et décontracté en français. Cléo a une approche très pédagogique. Elle prend le temps de tout m’expliquer en utilisant un vocabulaire positif pour m’informer sans me mettre la pression non plus.

 

Nous partons du port de Las Galletas et après quelques minutes de transport en zodiak, nous arrivons dans une petite baie où l’eau est calme et belle. Cléo me réceptionne dans l’eau et nous plongeons lentement. Mètre par mètre, je décompresse et me m’habitue aux sensations. Cette fois-ci, je ne suis pas gênée par le fait de respirer sous l’eau.

 

 

Une fois sous l’eau, l’expérience est magique. Il n’y a pas d’autre mots. On a visité une petite grotte, croisé plein de poissons colorés et observé un joli crabe orange et violet. Cléo connait l’endroit comme sa poche et me l’a fait découvrir. Les 40 minutes se sont envolées et il fallait déjà remonter à la surface.

 

Cette fois-ci, mon stress était bas et j’ai pu me concentrer sur mes impressions. Le silence était vraiment agréable. Comme dans Le Grand Bleu, le seul bruit que l’on perçoit est sa propre respiration. Ca donne un effet presque hyptnotique à toute l’expérience. Comme je n’ai pas plongé profondément, toutes les couleurs étaient encore vives et c’était trop beau de voir tout ces poissons bariolés.
 

 

L’apesanteur était une sensation assez particulière. Toute la gestion de son corps est différente et je me sentais un peu pataude. Petite j’étais fan d’Ariel la petite sirène et j’avais même demandé à un magicien s’il pouvait me transformer en sirène. Il aurai mieux fait de me conseiller la plongée !

 

 

 

Mes conseils pour diminuer son appréhension à l’eau

 

En parlant autour de moi j’ai constaté qu’il y avait pas mal de personnes qui se sentaient mal à l’aise dans l’eau bien qu’elles sachent nager. Vu que je me sens beaucoup plus confiante dans l’eau qu’il y a deux ans, je vous partage quelque astuces qui m’ont aidé.

Les cours de natation

crédit photo : unspalsh – samuel-scrimshaw

Prendre des cours de natation pour vous perfectionner en nage serai le meilleur moyen de réduire l’appréhension à l’eau. Je n’ai pas suivit de cours dernièrement mais ça me semble évident que c’est l’étape de base. Si vous savez bien nager et êtes surs de vos capacités, vous vous sentirez plus en sécurité dans l’eau.

Se renseigner sur l’eau

Généralement, on stress car on a peur de l’inconnu. Ne pas savoir ce qu’il se passe autour et sous sois, peut être inquiétant. Finalement, se renseigner sur les fond marins et les poissons enlève le côté mystérieux et effrayant. Par exemple, je connais les types de poissons que je peux croiser fréquemment lorsque je me baigne. Je sais qu’il n’y a pas de requin à Tenerife mais des dauphins et des baleines pilotes au large. Tout ça m’a aidé à rationaliser ma peur des DENTS DE LA MER.

Se baigner le plus souvent possible

 

 

Plus on a l’occasion de se baigner et plus on se rend compte qu’on ne court aucun risque (en restant dans une zone calme et autorisée) aussi profonde soit-elle. Se baigner dans une piscine c’est tout aussi bien car on prend confiance dans ses capacités et dans les sensations que l’on a dans l’eau et sous l’eau. Vous pouvez faire des longueurs sous l’eau et voir combien de temps vous vous pouvez retenir votre respiration sous l’eau.

Bien s’équiper pour nager

J’ai vu tout de suite la différence lorsque j’ai commencé à mettre un masque et un tuba car je pouvais voir ce qu’il y avait sous moi et me rendre compte qu’il n’y avait rien de dangereux. Le tuba me permet surtout de conserver une position horizontale agréable. Je me fatigue moins et du coup me sens plus à l’aise. J’aime bien nager avec des palmes car elles me donnent plus de puissance. Ca me permet de nager plus vite et je peux être dans une zone où j’ai pied rapidement. Parfois je met même une combinaison et l’avantage de la combinaison c’est ce que l’on flotte facilement. C’est assez agréable pour faire du Snorkelling car on a encore moins d’effort à fournir.

Et le baptême de plongée alors ?

Forte de mon expérience, je pense que débuter par un baptême de plongée pour soigner vôtre peur est une mauvaise idée. Je dirai que c’est le genre de chose que l’on fait lorsqu’on se sent déjà capable de nager avec plusieurs mètres de profondeur sans aucun stress.

Mais surtout, il faut être capable de nager sous l’eau sans problème. Avant de faire un baptême, je vous conseille de faire du Snorkelling (masque et tuba) pour vous habituer à respirer par la bouche.

En revanche, c’est une expérience magique et je ne peux que vous encourager à faire un baptême de plongée à tous ceux qui en ont envie.

Si vous avez envie de faire un baptême de plongée à Tenerife, je vous conseille Cléo & Sam de What Next Adventures. Ils sont géniaux et peuvent vous proposer plein de types de plongées différentes en fonction de votre niveau et de vos envies.

 

Pour aller plus loin sur la question de la peur de l’eau, voici quelque articles que vous pourriez lire sur ce site natationpourtous.

 

,

Visiter Garachico

Plouf dans les piscines naturelles de Garachico début Octobre

Depuis quelque semaines, je traine un sale rhume qui s’est désormais transformé en sinusite. Entre le nez qui se prend pour une fontaine, les quantités de mouchoirs utilisés et les extinctions de voix, je n’étais pas au meilleur de ma forme.  Mais je suis en nette amélioration depuis hier. Et j’ai eu envie de profiter du beau ciel bleu pour aller passer une après-midi à Garachico. D’habitude je m’y baigne mais là, j’ai préféré rester au sec. Je parle souvent de ce beau village canarien mais je n’ai jamais dédié un article entier à cet endroit. Aujourd’hui, j’avais envie de le faire et vous partager quelque clichés que j’y ai pris.

L’intérêt de Garachico

Pendant longtemps, ce petit village isolé à la pointe Nord-Puest de l’île fut  le port de l’île le plus important. C’est assez difficile à croire lorsque l’on emprunte la route vertigineuse qui y descend. Ce fut c’était bien le cas jusqu’en 1706 où l’éruption de l’un des volcans (le pico Viejo) détruisit la majorité de la ville.

Aujourd’hui, c’est Santa Cruz de Tenerife qui est devenu le port principal principal de l’île. Garachico est devenu un endroit touristique et culturel. Il connu pour être un joli village typique où l’architecture a été préservée : balcons en bois, maisons à patio.

Mais c’est aussi est LE village aux  piscines naturelles. (cf article sur les piscines naturelles ). Les piscines naturelles ont été formées lorsque la lave en fusion est rentrée dans l’eau et s’est solidifiée. La commune a conservé ce bijoux naturel et a rendu sont accès possible en conduisant des passerelles, quelque escaliers et en bétonnant des passages.

Le centre-ville est petit mais très joli. J’aime me balader dans ces rues pavées et étroites. On lève le nez pour apercevoir les balcons en bois ciselés et ornés de plantes. De grandes maisons avec des patios ont été retapées pour devenir des restaurants ou des hôtels. Garachico est aussi dynamique culturellement parlant et y il a souvent des festivals culturels organisés en plus des fêtes religieuses : festival du cirque, semaine gastronomique, weekend avec des concerts dans plusieurs adresses de la ville.

J’aime le contraste qu’il y a entre la place principale paisible, agrémentée d’un kiosque et de quelque cafés et les abords de l’océan en effervescence. Lorsque le temps permet de se baigner, nous sommes nombreux à investir les piscines naturelles et ses abords. On nage, on saute, ou on paresse au soleil.

Les bonnes adresses de Garachico

Pour les bouches sucrées, il y a une super adresse qui fait face à l’océan et aux piscines naturelles : le pâtissier. La terrasse du restaurant est abritée dans le patio d’une belle demeure. Lorsqu’il fait chaud, c’est agréable de se réfugier dans ce petit havre de paix décoré avec goût. Il y font des gâteaux excellents. Si vous voulez découvrir une spécialité Canarienne, je vous conseille de goûter le « tres leches ». Un gâteau imbibé de lait,  de lait concentré et de lait concentré sucré agrémenté d’amandes effilés. Leur cheesecakes sont aussi très bons.

Le Miramar est un tout petit restaurant perché en hauteur et faisant face aux piscines naturelles. C’est une très bonne adresse pour manger simplement à prix raisonnable et l’endroit parfait pour profiter de la vue sur l’océan. Vous pouvez choisir entre les menus assez copieux ou les plats à la carte. Si vous aimez la paëlla, je vous la conseille. Le service est agréable et efficace.

Pour ceux qui ont envie de ramener quelque cadeaux, Garachico a plusieurs boutiques de souvenirs plus ou moins artisanaux. L’adresse la plus connue étant la Casa de Los Balcones qui se trouve à côté du restaurant Le Pâtissier. Clairement, c’est une boutique de souvenirs avec des produits qui deviennent de plus en plus kitsch. Je vous conseille néanmoins d’entrer pour voir la jolie architecture de la pièce. Vous pourrez peut-être trouver petits trucs sympa.

 

 

Découvrez Tenerife

,

Des vacances de rêve à Tenerife

C’est les vacances  ! Vous cherchez une destination dépaysante et pas trop chère.

Pourquoi pas Tenerife ?

Bonne nouvelle ! Je vous ai préparé un petit guide pour passer de super vacances.

Quand je parle aux français de Tenerife, la majorité voit en cette destination un Ibiza bis ou bien la côte d’Azur version cheap. Il est vrai que le sud de l’île est très construit, bondé d’hôtels all-inclusive.

C’est dans cette partie – généralement la plus connue – que les vacanciers sont sur-sollicités (pour ne pas dire agressés) par de grandes publicités les encourageants à faire des activités comme visiter le zoo, aller au parc aquatique, partir en observation de cétacés sur des bateaux bondés, faire du jet ski et j’en passe. Je n’ai rien contre ce type d’activités mais je comprend que certaines personnes ont envie d’autre choses. Pendant des décennies, Tenerife a axé sa politique de développement touristique sur le tout-inclus se construisant ainsi une réputation à la hauteur…

Or, l’une des conséquences positives de cette politique est qu’une bonne partie de l’île a conservée son authenticité et n’est pas touristique du tout. Comme l’accès à l’information n’est pas évidente et qu’il faut être assez dynamique et aventurier.

La première année que j’y suis venue en vacances, j’ai dû découvrir 8% de ce que cette destination a à offrir. A cette époque, on avait choisi de partir à Tenerife car le prix des billets était bas. On avait acheté le guide du Petit Futé sur Tenerife et réservé quelque nuits dans des auberges de jeunesse via Hostel World. Sur place, on avait loué une voiture et était partis à l’aventure, au feeling. On avait adoré.

Maintenant que je vis sur place, je me rend compte de tout ce que j’aurai pu faire dés la première fois. Alors voici mes conseils, les endroits et activités que je fais découvrir à mes proches lorsqu’ils viennent. Bien entendu, je ne peux pas tout présenter, ce sera donc des morceaux choisis.

Comment se rendre à Tenerife à petits prix

Un récapitulatifs sur mon article dédié : S’envoler pour Tenerife

Comme cette destination devient de plus en plus populaire, il est désormais relativement facile de réserver un vol pour Tenerife. Durant l’été, certaines compagnies aériennes comme Ryanair, EasyJet et Voleta ouvrent même des lignes directes. L’île a deux aéroports : l’aéroport Tenerife Nord et l’aéroport Tenerife Sud (facile à retenir). Vous pouvez retrouver une liste (non exhaustive) des lignes low cost dans mon précédent article. Je vous conseille aussi d’aller faire un tour sur les site de promo vacances tel que « last minute pour Tenerife » et « vente privée pour Tenerife » qui proposent parfois des voyages tout inclus à des prix défiant toute concurrence rien ne vous oblige à rester cloitré dans l’hôtel une fois sur place. Bien entendu opter pour une location de vacances, dormir chez l’habitant ou alors dans des auberge de jeunesse restent de meilleures options si vous recherchez une expérience authentique.

4 lieux incontournables sur Tenerife

Bien que l’île soit petite, il y énormément de choses à faire. Trop pour un seul article ! Je vais donc me concentrer sur les 4 lieux de Tenerife qui sont pour moi incontournables. Ces lieux ont le plus de succès auprès des personnes qui sont venues me rendre visite, tout profil confondu.

Le Teide, un beau volcan

On peut dire que les îles Canaries sont le fruits des entrailles de la terre. Sans rentrer dans les détails, l’archipel se trouve sur une fracture de deux plaques et lorsque ces dernières ont bougées (il y a des millions d’années) et ont fissuré la lithosphère, des volcans se sont formés. Si l’on regarde un schéma en coupe des îles, on constate en effet que se sont des volcans géants en grande partie immergés. Avec une altitude de 3700m, le parc national du Teide est le toit de l’Espagne. Ce volcan toujours actif est au centre de Tenerife. Il est possible d’y accéder par plusieurs route avant d’y parvenir vous traverserez la couronne de pins la plus grande d’Europe pour déboucher sur des champs de laves aux couleurs allant du vert au violet en passant par l’ocre (la caldeira). Il est possible de se rendre au presque sommet en randonnée (compter 5 à 6 heure d’ascension tranquille) ou en téléphérique (quelque minutes). En revanche,  vous devez demander un permis plusieurs mois à l’avance pour aller au sommet.

Pour réserver vôtre permis

Réserver le téléphérique

Garachico et ses piscines naturelle

Autrefois Garachico était le port de l’île le plus important mais la ville fut presque entièrement détruite en 1706 suite à l’éruption de l’un des volcans (le pico Viejo). Aujourd’hui, c’est un joli village qui a réussi à préserver son architecture : balcons en bois, maisons à patio. C’est aussi là que se trouvent les piscines naturelles dont je vous avais parlées dans mon article sur les piscines naturelles . Pour les gourmands, il y a une super adresse en face des piscines naturelles : le pâtissier. La terrasse du restaurant est abritée dans le patio d’une belle demeure. Il y font des gâteaux excellents.

La pointe Nord Est : le massif d’Anaga et la plage de Benijo 

Anaga est un massif volcanique en hauteur dont la végétation est restée presque intacte depuis la préhistoire. Vous pouvez randonner dans la forêt primaire pour y découvrir cette végétation particulière. Je vous conseille de vous arrêter au Mirador Cruz del Carmen où plusieurs randonnées débutent. Les routes sont escarpées et offrent des vues à couper le souffle. Je vous conseille de vous diriger ensuite vers Benijo l’une des plages les plus belles de l’île. Le sable noir est d’une finesse incroyable (ça fait tout doux sous les pieds), le bleu de l’océan est clair bref, ça ressemble au peu au paradis. Attention aux coups de soleil ! Vous verrez qu’ici les paysages évoluent pour ressembler à ceux de l’île de la Réunion. J’adore me rendre dans cette partie de l’île qui est verdoyante et riche en diversité.

Masca, le village enclavé et départ d’une randonnée magnifique :

Le parc naturel du massif du Teno se trouve à l’ouest de Tenerife et est peu développé car très accidenté. Il y a quantité de randonnées à effectuer dont la plus connu est celle de Masca.

Masca est un petit village niché dans le massif, comme posé en équilibre entre deux gorges profondes. Difficile d’accès, vous devrez emprunter une route escarpée faites de virages en épingle pour découvrir ce village canarien pittoresque. Prenez vôtre temps durant le trajet pour admirer la végétation luxuriante. Il y a quelques boutiques et de bonne adresses pour manger, j’aime beaucoup La Pierda dont la grande terrasse offre une vue panoramique.

Si vous avez envie de faire une belle randonnée, je vous conseille de descendre le canyon de Masca pour rejoindre l’océan. La descente prend environ 3h de marche, vous arriverez dans une crique digne de Pirates des Caraïbes. Si vous adorer marcher, vous pouvez partir en sens inverse mais la majorité des personnes prennent le bateau qui rejoint Los Gigantes. Vous l’aurez compris, les navettes en bateau ne vous emmènent pas au point de départ. Si vous effectuez cette randonnée sans guide (ce qui est tout à fait possible), il vous suffit de prendre un taxi (40 minutes) ou un bus (1h environ. Prendre le bus 461 jusqu’à Santiago del Teide puis prenez le 355) pour rejoindre Masca.

Conseils pour faire la descente du canyon de Masca : pour la randonnée, prévoyez un couvre-chef, des lunettes, de la crème solaire, à manger et 2L d’eau par personne. Vous devez également acheter votre billet pour le bateau avant de vous lancer. Le café à côté du parking les vend (il n’y a qu’un parking à l’entrée de village). N’oubliez pas le maillot de bain car vous serez heureux de vous baigner en arrivant à la fin du canyon.

4 activités à faire à Tenerife

De la plongée :

Si vous êtes plongeurs vous le savez déjà : les fonds marins de Tenerife sont très jolis et n’y a pas besoin d’aller en profondeur pour en prendre plein les yeux. Il faut ajouter à cela que Tenerife est l’un des endroits où cette activité est la moins chère.

Si vous êtes débutant, c’est l’occasion idéale de vous lancer. L’année dernière, j’ai fait un baptême de plongée et ça a été une super expérience. A l’époque, j’avais choisi de le faire avec un moniteur écossais qui tient un bureau à El Médano. C’était avant de savoir qu’il y avait des français diplômés pas loin : Cléo et Sam. C’est Ben (mon conjoint) qui a rencontré Cléo lors d’une sortie plongée. Cléo l’a bien encadrée et lui a fait découvrir de nouveaux paysages sous-marins :  tunnels de lave, orges basaltiques, arches, grottes. Depuis, tous nos proches qui ont voulu essayer la plongée se sont formés chez eux et ont été ravis. Et gros avantage, le couple développe une agence d’excursion, ils vous peuvent donc vous organiser un séjour sur-mesure en respectant vôtre budget.

Vous pouvez en apprendre d’avantage sur mon expérience de plongée à Tenerife.

Les contacter : WhatNextAdventures

Observation de cétacés :

Les dauphins au large de Tenerife

Je vous en parlais dans un précédent article : observer et écouter les cétacés à Tenerife, Tenerife est l’un des rares endroit au monde où les cétacés comme les baleines pilotes et les dauphins restent toute l’année. Vous pouvez donc venir à n’importe quel moment de l’année, vous pourrez observer ces cétacés . Le problème se situe surtout au niveau du choix de l’entreprise. Après en avoir essayer plusieurs en passant du catamaran surchargé avec plus de 100 personnes au hors-bord de 10 passagers, je vous conseille la deuxième option. Si vous avez toujours rêver de voir ces beaux cétacés dans leur espace naturels, choisissez Atlantic Eco Experience. C’est plus cher que les autres sorties mais les sorties sont encadrées par un biologiste et le bateau est équipé de micros pour écouter les baleines chanter. Je vous en dis plus dans cet article : observer et écouter les cétacés.

Faire du Canyoning :

Envie d’adrénaline ? Le canyoning est l’activité parfaite pour se dépasser et passer un super moment en couple ou en groupe. C’est aussi l’occasion idéale d’aller dans des endroit de l’île peu fréquentée. J’ai déjà consacré tout un article à cette activité donc je vais vous résumer l’information : il y a des canyons secs des canyons aquatiques. Pour ma part, j’ai testé celui de Los Carrizales et celui de Las Cascadas. Ils sont tous les deux magnifiques, ludiques et différents.  Il n’est pas nécessaire d’avoir de l’expérience mais il faut être en forme physique, c’est à dire être capable de fournir un effort pendant 4 à 5h, car une fois qu’on entre dans le canyon, il faut aller jusqu’au bout. Ici aussi, vous pouvez être encadré par un français (diplômé d’état en canyoning).

Mon précédent article  : Canyoning à Tenerife.

Le site de Canyon Tenerife

Faire du parapente :

Ahlala, le parapente ! Pour moi, tous les lieux sont propices au parapente mais je dois avouer que Tenerife est un très bel endroit que ce soit vôtre première fois ou non. Ce que j’aime particulièrement ici est que l’on se rend compte que l’on est vraiment sur une île depuis tout « là haut ». et puis généralement, vous faites un petit tour au dessus de l’océan avant d’atterrir sur la plage. La classe quand même ! Bien entendu, c’est une activité qui dépend énormément de la météo et la durée de vol ainsi que sa nature varie. Cependant, si vous volez en fin de journée, vous avez droit à un coucher de soleil depuis vôtre sellette et ça, ça n’a pas de prix.

Ici aussi, pas facile de choisir l’entreprise car il y en a beaucoup. Cette fois-ci, je vous recommande une entreprise canarienne : Happy Fly Tenerife. C’est l’entreprise où j’ai reçu ma formation en parapente. J’ai fais de nombreux bi-place avec Amando et je connais son attachement à la qualité et à la sécurité.

Voilà, c’est tout pour cette fois ! Il reste encore de nombreuses choses à dire sur Tenerife. Bien que petite, cette île est très diversifiée. J’espère que cet article vous sera utile pour préparer vôtre séjour. N’hésitez pas à partager vos coups de coeurs !