,

Fatche, le nouveau festival des Vans du 4 au 6 août 2017

Le 4, 5 et 6 août 2017, le village de Les Vans va devenir le terrain de jeux d’un nouveau festival : Fatche. A l’origine de ce projet, la mort d’un festival de référence en Ardèche : Ard’Afrique. Nous laissant orphelin d’un beau moment de partage et de culture. C’était sans compter sur l’envie et la détermination d’une bande de potes ardéchois. Ils ont des parcours différents mais une envie commune, celle de proposer un nouveau festival de qualité en Ardèche méridionale. Après deux ans de préparation et de réflexion, Fatche débute dans quatre jours.

Rencontre avec Théo Desvignes, membre de l’association Des Nuées d’Arts

 

Présente-nous l’association Des Nuées d’Arts :

Nous sommes un groupe d’amis d’enfance, ayant grandit avec le Festival de la Pleine Lune (Payzac) et Ard’Afrique (Les Vans). Malheureusement, ces deux festivals se sont arrêtés. Nous avions entendu dire que les organisateurs du second festival cherchaient des jeunes pour reprendre le flambeau. La graine était plantée. Elle a germée durant un an avant que nous décidions de créer nôtre association : Des Nuées d’Arts. En juillet 2016, nous avons lancée notre soirée de présentation du festival Fatche.

Qu’est ce que le festival Fatche ?

C’est un festival pluridisciplinaire. L’idée était d’organiser un événement dans le même esprit musical que la Pleine Lune dont la programmation était hétéroclite. Mais également de conserver le côté village associatif de Ard’Afrique. C’est ainsi que nous proposons autant des groupes de musiques variés que des activités créatives et sportives : expositions, théâtre, fresque géante, réalisation de bombes à fleurs mais aussi slacklines, escalade et danse africaine.

Pourquoi l’appeler Fatche ?

D’après le dictionnaire, « fatche » est une interjection utilisée dans le Sud de la France pour exprimer l’étonnement. En Ardèche, on l’utilise beaucoup pour mettre l’accent sur ce que l’on dit. Ce mot rappelle le Sud, le soleil et surtout, il reste bien en tête. C’était parfait pour le festival que nous avions imaginé.

 

Comment avez-vous préparé la programmation ?

Un des membres de l’association travaille dans le monde du spectacle. Il les a donc parlé du projet autour de lui. Cela nous a permis de recevoir beaucoup de candidatures intéressantes. Nous donnant le possibilité de proposer une sélection de qualité.

Trois mots pour donner envie aux gens de venir ?

  • Ardèche : nous sommes des enfants du pays et nous voulions proposer un événement qui mettait les acteurs locaux en avant. C’est pourquoi tous les groupes de musiques viennent de Rhône-Alpes, les animations sont majoritairement proposées par des groupes et des associations faisant partie le l’Ardèche méridionale. Côté buvette, nous avons mis un point d’honneur à proposer des choses simples mais de qualité et toujours du coin.
  • Dansant : Ca va groover ! La danse sera au rendez-vous car tous les groupes proposent de la musique dansante. Samedi après-midi, il y aura aussi une initiation à la danse africaine avec Kalongo Solidarités.
  • Familial : c’est avec nos références que nous avons voulu créer un festival à l’image de ce qu’on avait eu la chance de vivre étant plus jeune. Nous voulions que l’Ardèche reste un lieu de culture et de partage. Nous avons mis un point d’honneur à proposer des choses pour les petits comme pour les grands, ado compris.

Le festival Fatche 2017 en clair

Dates : du vendredi 4 août au dimanche 6 aout 2017 – Deux jours et demi de festivités

Tarifs : Fatche est gratuit pour les moins de 12 ans.
Pass trois jours à 40€ (tarifs réduits proposés) ou tarif à la journée vendredi 18€, samedi 20€ et dimanche 10€ (tarifs réduits proposés)

Où acheter ses billets : sur digitik.com, sur place ou voir la liste des autres points de vente

Si vous souhaitez obtenir toute la programmation du festival ardéchois, c’est par ici

 

 

,

This is us, la série aigre-douce à consommer sans modération

« This is us » est sortie en début d’année. Il est vrai que je l’avais vu passer mais je n’y avais pas prêté attention. Puis des amis (dont les recommandations sont toujours bonnes) me l’ont conseillée. Je m’y suis donc collé pour découvrir une petite pépite aigre-douce.

Je vais vous présenter la série de la même manière qu’on me l’a présentée : c’est l’histoire de plusieurs personnes qui sont nées le même jour. Bien que ces personnes aient emprunté des parcours distincts et ont des vies différents elles ont beaucoup de points communs.  C’est une série chorale comme on les aime qui débute le jour de leurs anniversaires.

Je pourrai vous donner plus d’éléments mais je préfère en rester là et vous laisser découvrir la trame de l’histoire lorsque vous regarderez le premier épisode. Si vous préférez en savoir plus avant de vous lancer, je vous conseille de lire cet article de Télérama. Pour moi, « this is us » est digne de « How I met Your Mother » dans le genre de série qui ne prend pas la tête sans être débile pour autant. Ce n’est pas une série comique pour autant.

Et pour les curieux, voici la bande-annonce !

3 raisons de regarder « This is us »

 

  • Une série feel good. Je ne suis pas non plus en train de vous dire qu’un épisode vous fera l’effet d’un Prozac. La série (américaine dans toute sa splendeur) aborde les sujets de la vie – tristes et importants – comme la famille, l’amour ou la mort. Jusque là rien d’extraordinaire. Ce qui la distingue du peloton c’est qu’elle évoque ces sujets de façon honnête, épurée et surtout de manière positive. Peu de séries réussissent à parler d’addiction ou de maladie incurable sans tomber dans le mélodramatique. Ici, c’est le cas. Chaque scène laisse une empreinte de positivité. Si comme moi, vous en avez marre des séries à la « Grey’s Anatomy » où chaque épisode est transformé en ascenseur émotionnel, « this is us » change la donne.

 

  • Retrouver Mandy Moore. Plus jeune j’adorais le film « le temps d’un automne » et retrouver l’actrice principale dans cette série est super chouette. Je trouve que l’actrice n’a pas du tout vieillit et je me demande quel page avait-elle lorsqu’elle a tourné dans le film. SI vous avez aimé « le temps d’un automne », « This is us » devrait vous plaire.

 

  • Une histoire bien racontée. Je cite ici Télérama « Une histoire ordinaire, bien racontée, peut devenir extraordinaire ». Et « This is us », c’est exactement ça. Pas de scénario révolutionnaire mais une bonne série comme on les aime avec une trame sérieuse et subtile qui nous donne envie d’engloutir épisode après épisode.

Que pensez-vous de « This is us » ? Connaissez-vous d’autres séries du même genre ?

Plus de séries à découvrir

,

Happy News

Après une longue pause, je reviens alimenter le blog avec une nouvelle rubrique : Happy News. En plus de continuer à partager mes recettes coup de cœur ou les livres qui m’ont fait vibrer, j’ai décidé de faire une revue de presse…
,

Quatre séries pour Halloween

L’île de Tenerife est faite de micro-climats et dans la partie où je vis, les saisons sont peu marquées. Il ne pleut presque jamais et les températures oscillent entre 30°C et 20°C. On a l’impression d’être toujours en été.…
,

This is us, la série aigre-douce à consommer sans modération

"This is us" est sortie en début d'année. Il est vrai que je l'avais vu passer mais je n'y avais pas prêté attention. Puis des amis (dont les recommandations sont toujours bonnes) me l'ont conseillée. Je m'y suis donc collé pour découvrir…
,

3 raisons de regarder The Handmaid's tale

C'est la nouvelle série de HBO : captivante, effroyable mais aussi géniale. C'est en réalité une adaptation du roman « la servante écarlate » publié en 1985 par Margaret Atwood. Si comme moi, vous avez déjà entendu parler de ce…
,

Série the Neighbors

Un groupe d’extraterrestres envoyé en reconnaissance s’installe dans un quartier privé américain (à la Desperate Housewifes). L’histoire commence lorsqu’une famille normale s’installe dans la résidence. Ce sont les premiers humains…
,

3 romans qui boostent le moral

J’aime beaucoup lire mais je dois avouer que depuis quelques années le nombre d’heures dédiées à la lecture a beaucoup diminué. Mangé par le travail et les tâches quotidiennes mais surtout par les séries… Si j’adore les séries policières assez sombres, je préfère lire des livres positifs sans être gnangnans. C’est là que je vais vous parler de trois livres de Fannie Flagg, une écrivaine américaine qui vit en Alabama et surtout connue pour son roman « beignets de tomates vertes » adapté en film. Ce sont trois livres optimistes à dévorer sur la plage, en vacances ou après une journée de boulot bien remplie.

La dernière réunion des filles de la station-service

crédit : thestoryoftexas.com

Sookie a 60 ans et rêve de couler des jours calmes après avoir passé deux ans à organiser le mariage de ses enfants. Son programme se déroule assez bien jusqu’à ce qu’elle reçoive une lettre contenant un acte de naissance : elle a été adoptée. Encouragée par son mari, elle va alors se rendre sur les traces de sa mère biologique nous emmenant alors en 1909 dans une petite ville crée par des polonais : Pulaski. On va suivre l’évolution de la famille Jurdabralinski qui ouvre l’une des première station-service du coin. Fritzi et ses soeurs tiendront boutique mais surtout s’engageront comme pilotes WASP (Women Airforce Service Pilots) lors de la Seconde Guerre Mondiale. Ce roman a été une occasion de découvrir ce corps militaire qui a réellement existé.

Se procurer La Dernière Réunion des filles de la station-service *

 

Beignets de tomates vertes

L’histoire débute avec la rencontre entre Evelyne et Niny dans une maison de retraite. La première est une femme d’une cinquantaine d’année qui compense ses émotions par les sucreries. La seconde est une nouvelle pensionnaire de l’établissement. Elles se lient d’amitié et Niny raconte ses souvenirs de jeunesse lors des visites hebdomadaires d’Evelyne. On est alors transporté dans une petite bourgade d’Alabama dans les années 20. On suit l’évolution de la ville sur plusieurs décennies en passant notamment par la Grande Dépression. Le lieu central de l’histoire sera le café tenu par Ruth, autrefois victime de violence conjugale et Edgie une femme de caractère au grand coeur. L’histoire ne se concentre pas sur deux ou trois personnages principaux mais donne des fragments de vie de nombreux habitants d’horizons, de sexes et de couleurs différents.

Se procurer Beignets de tomates vertes *

 

Miss Alabama et ses petits secrets

crédit – missalabamausa.com

Ici, on parle de Maggie, ancienne Miss Alabama reconvertie en agent immobilière. A 60 ans, nôtre héroïne à perdu goût à la vie et prépare méticuleusement son suicide. Toujours soucieuse de ne blesser personne et d’être à la hauteur Maggie orchestre son départ dans les moindre détails (comme fleurir la tombe de ses parents durant 40 ans, fermer son compte en banque, payer ses dettes). Seulement la vie en a décidé autrement… On en apprend plus sur quelque mystères et l’histoire de la ville de Birmingham : comment elle a été fondée, puis prospéré jusqu’à sa popularisation. On fait aussi connaissance avec ses collège de travail : Brenda la dynamique qui s’achète un tas de perruques affro et se rend aux boulimique anonymes à Babs la concurrente exécrable sans fois ni lois en passant par Hazel, la directrice de l’agence qui mesurait 1,02m.

Se procurer Miss Alabama et ses petits secrets *

3 raisons de lire les oeuvres de Fannie Flagg

  • Les trois histoires mettent les femmes à l’honneur. Des trois livres, j’ai préféré « La dernière réunion des filles de la station-service » qui rend hommage à des femmes courageuses. Celles qui ont piloté de vieux avions pour servir leur pays dans un climat de misogynie écrasant. Les autres oeuvres parlent elles aussi de femmes rusées et originales qui ont oeuvré dans le secret pour le bien commun.
  • Les trois romans reviennent sur l’histoire des Etat-Unis et de l’évolution des moeurs : l’immigration, le racisme, la ségrégation mais aussi la sexualité. Fannie Flagg aborde des sujets graves sans jamais sermonner le lecteur ou tomber dans le mélodramatique. Pour moi, ça a été une occasion d’en apprendre d’avantage sur la naissance de toutes ces villes fondées par des hommes et des femmes qui commençaient une nouvelle vie en partant de rien.
  • On ne peut pas dire que le style d’écriture soit très élaboré, ce ne sont pas de GRANDS romans classiques mais c’est facile à lire. Je dirai même qu’ils se dévorent à la plage, dans l’avion ou dans le hamac. L’auteur a cette capacité à rendre tous ces personnages accessibles. On a l’impression de boire un café au Whistle Stop Café ou d’être avec Fritiz lorsqu’elle accueille les clients de la station-service en patin à roulettes. Il y a beaucoup d’humour et d’émotion dans ces livres.

 

Note : cet article contient des liens affilié à Amazon. C’est à dire que si vous utiliser les liens de cet article pour acheter l’une des mes recommandations, je toucherai une petite commission. Le prix d’achat n’est pas plus élevé. Merci de vôtre soutient. Je vous encourage néanmoins à privilégier les librairies indépendantes

Autres articles susceptibles de vous intéresser

 

,

Happy News

Après une longue pause, je reviens alimenter le blog avec une nouvelle rubrique : Happy News. En plus de continuer à partager mes recettes coup de cœur ou les livres qui m’ont fait vibrer, j’ai décidé de faire une revue de presse…
,

#Hallowctober 2018 – ma sélection à lire

Après quelque mois de vacances, le blog reprend du service. Aujourd’hui je vous propose sélection de livres aux couleurs de la saison : le challenge #Hallowctober. A l’origine, #Hallowctober a été lancé par Juliette de Fairy…
,

3 films latino-américains à découvrir

Le hasard fait souvent bien les choses et vous mène vers des films, des musiques et personnes en lien. C’est ainsi que ces deux derniers mois ont été riches en découvertes et notamment du côté de la culture latino-américaine. Si…
,

Playlist pour faire le ménage

  Aujourd’hui, j’avais envie de vous proposer un article un peu différent. On va parler musique. J’avais envie de partager avec vous certains morceaux que j’aime. Un peu à l’instar de Ibiduu et ses articles « Ce…
,

Les délices de Tokyo , un conte culinaire à lire

J'ai connu ce livre grâce au club lecture que la rédactrice du blog Mango & Salt a mis en place. Chaque mois, elle  propose une sélection de 4 ou 5 livres rassemblés sous un thème particulier. Le mois de Novembre était celui de…
,

3 films anti-déprime

La saison des fêtes a débuté ! Ca y est, les rues se parent de leurs petites lumières. C’est joliiii ! A El Médano, le budget déco doit être un peu serré car la majorité des guirlandes ont un style très années 80. Ca donne…
,

Lire une gourmandise de Muriel Barbery

Ces dernières semaines, j'ai passé pas mal de temps à lire et à cuisiner faute de pouvoir faire des activités plus physiques. Je suis entre autre tombée amoureuse de le série "Les aventuriers de la mer*" de Robin Hobb. Je n'ai pas…
,

Quatre séries pour Halloween

L’île de Tenerife est faite de micro-climats et dans la partie où je vis, les saisons sont peu marquées. Il ne pleut presque jamais et les températures oscillent entre 30°C et 20°C. On a l’impression d’être toujours en été.…

The blogger recognition award

The blogger recognition award c’est quoi ? Le  blogger récognition award est une sorte de chaîne qui permet de faire découvrir à ses lecteurs les blogs que nous aimons et qui nous inspirent. Tout le monde peut participer, que…
,

3 raisons de regarder The Handmaid’s tale

C’est la nouvelle série de HBO : captivante, effroyable mais aussi géniale. C’est en réalité une adaptation du roman « la servante écarlate » publié en 1985 par Margaret Atwood. Si comme moi, vous avez déjà entendu parler de ce classique de la littérature sans l’avoir jamais lu ni savoir de quoi il retourne, voici un petit résumé.

L’histoire prend place dans une Amérique dystopique où la pollution a réduit le taux de natalité à quasi nulle.

La République de Gilead est une dictature de fanatiques religieux qui gouverne une partie des Etat-Unis. C’est dans ce nouvel ordre que le statut des femmes se voit réduit à trois possibilités : épouse d’un homme puissant, bonne à tout faire ou reproductrice. Chaque caste porte sa propre couleur : vert émeraude pour les épouses, gris anthracite pour les bonnes et rouge écarlate pour les dernières. Nous suivons l’histoire d’une servante écarlate, une reproductrice qui n’a pas choisi son rôle.

June, s’appelle désormais Offred. Elle perd son mari et se voit arrachée sa fille alors qu’ils étaient en fuite. Elle est alors contrainte de suivre une espèce de formation lavage de cerveau pour devenir la parfaite reproductrice. On brise ces femmes en utilisant des moyens de torture diverses et variées. Une fois formées, elles sont envoyées dans des familles de haut dignitaires infertiles. l’histoire débute lorsque June (alias Offred) rencontre sa nouvelle famille où chaque faits et gestes sont surveillés.

« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique pour religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne seront jamais acquis. »

Cette phrase de Simone de Beauvoir tournait en boucle (en alternance avec WTF) alors que je découvrais le premier épisode de cette nouvelle série. Si c’est une série SF, ici pas de vaisseaux ou de technologies inconnues. Au contraire, la ressemblance avec nôtre quotidien est assez glaçante. La série va encore plus loin en remédiant à des flashback de contraste où l’on suit June (le personnage principal) lorsqu’elle était encore une New-Yorkaise tout ce qu’il y a de plus normale.

3 raisons de regarder the Handmaid’s Tale

  • Le sujet, je dois reconnaître à HBO un sens du timing certain : entre les débats sur la réduction du droits de l’avortement, la PMA et les libertés de culte, la série a tout pour enfoncer le clou et alimenter le débat.
  •  Le soin apporté à l’esthétique, afin de différencier les différents époques les couleurs sont travaillées : des couleurs assez sombres et saturées pour l’époque de Gilead et des couleurs claires pour l’avant.
  • L’évolution de l’histoire est vraiment intéressante car on y développe aussi les autres personnages féminins. Notamment, celle de l’épouse du dignitaire.

 

Avez-vous commencé la série ? Qu’elles sont vos impressions ? Pour ma part, ça m’a donné envie de lire le livre La Servante écarlate*

 

 

* Cet article contient des liens affiliés. C’est dire que je touche une petite commission si vous décider d’utiliser le lien que je vous fournis pour acheter le livre que je vous conseille. Vous ne payez pas plus cher.

Envie de plus de séries ?

,

Happy News

Après une longue pause, je reviens alimenter le blog avec une nouvelle rubrique : Happy News. En plus de continuer à partager mes recettes coup de cœur ou les livres qui m’ont fait vibrer, j’ai décidé de faire une revue de presse…
,

Quatre séries pour Halloween

L’île de Tenerife est faite de micro-climats et dans la partie où je vis, les saisons sont peu marquées. Il ne pleut presque jamais et les températures oscillent entre 30°C et 20°C. On a l’impression d’être toujours en été.…
,

This is us, la série aigre-douce à consommer sans modération

"This is us" est sortie en début d'année. Il est vrai que je l'avais vu passer mais je n'y avais pas prêté attention. Puis des amis (dont les recommandations sont toujours bonnes) me l'ont conseillée. Je m'y suis donc collé pour découvrir…
,

3 raisons de regarder The Handmaid's tale

C'est la nouvelle série de HBO : captivante, effroyable mais aussi géniale. C'est en réalité une adaptation du roman « la servante écarlate » publié en 1985 par Margaret Atwood. Si comme moi, vous avez déjà entendu parler de ce…
,

Série the Neighbors

Un groupe d’extraterrestres envoyé en reconnaissance s’installe dans un quartier privé américain (à la Desperate Housewifes). L’histoire commence lorsqu’une famille normale s’installe dans la résidence. Ce sont les premiers humains…