, , ,

Fondant chocolat & crème de marron

Etant d’origine ardéchoise, je suis une grande consommatrice de crème de marrons depuis ma plus tendre enfance. Le matin sur la tartine, au gouter dans du fromage blanc ou alors dans le café… Je consomme la crème de marrons à toutes les sauces. L’été, je privilégie les petits producteurs qui font le marché, ils proposent des produits de très bonne qualité et généralement moins sucrés. Mais je suis tout aussi ravie de pouvoir déguster de la crème de marrons Clément Faugier ou Sabaton.

J’ai toujours pensé que ce petit délice était connu dans la majorité des pays où les châtaigniers poussent. Vous serez peut-être aussi surpris que moi de savoir qu’en Nouvelle-Zélande cette denrée n’était pas ou peu connu alors qu’ils ont les arbres et les fruits. Les seules fois où j’en ai vu, c’était dans le rayon « exotique » du supermarché et le petit pot de Clément Faugier valait assez cher. Lorsque je suis rentrée à Tenerife à la fin de l’été, j’en ai apporté à des amis canariens et espagnols et certains ne connaissaient pas. Une chose est sûre, ils ont adoré.

Si vous n’avez jamais marié le chocolat et la crème de marron, vous avez raté quelque chose. Ce dimanche, je vous propose une recette du blog Chocolat etc qui allie ces deux ingrédients délicieux.

Préparez-vous à un gateau fondant, réconfortant sans être trop lourd (à condition de ne pas manger tout le gâteau  vous tout seul) ! Comme d’habitude, c’est une recette facile et très rapide. Sur son blog, Guillemette promet 30 minutes de préparation et de cuisson et elle dit vrai. Attention donc, car cette recette est si facile à faire que ça devient très tentant de la faire souvent 😉

 

Fondant chocolat & crème de marron de Guillemette

100g de chocolat noir
100g de beurre demi-sel (ou du beurre normal et deux pincées de sel)
350g de crème de marrons
3 oeufs
20g de farine (soit deux cuillère à soupe rases)

Préchauffez le four à 180°C si c’est à chaleur tournant ou à 210°C si ce n’est pas à chaleur tournante*

Au bain marie, faites fondre le chocolat et le beurre.

Une fois hors du feu, ajoutez la crème de marron puis les oeufs un à un. Terminez par ajouter la farine.

Je vous conseille d’utiliser soit un plat carré pas trop grand (20X20) ou un plat rond. L’idéal étant qu’il y ai une couche de 1,5 – 2 cm de gateau.

Enfournez.

*Conseils de cuisson : pour ce gâteau, j’ai de meilleur résultat en mettant mon four sans chaleur tournante. Ainsi, je préchauffe mon four à 210°C puis je le baisse à 190°C et laisse le gateau cuire 25 minutes. Si vous voulez utiliser la fonction chaleur tournante, faites cuire 20 minutes à 180°C.

Autres recettes gourmandes

, ,

Recettes automnales

Je suis une fille de l’été. J’adore la chaleur et c’est en grande partie pour ça que j’ai choisi de venir vivre à Tenerife. Si dans cette jolie partie de l’île, les températures sont toujours au beau fixe, elles s’adoucissent néanmoins. En France, l’automne est belle et bien là, les températures s’adoucissent, les légumes aux saveurs douces emplissent les étals de marché.

Aujourd’hui, je vous propose de laisser libre cours à vôtre gourmandise avec une petite liste des recettes automnales que l’on peux trouver sur le blog.

Recettes d’automne

 

Gratin de ravioles au saumon et aux courgettes

L’une de mes recettes favorites lorsque les températures chutent et que j’ai besoin de me régaler tout en me réchauffant, c’est le gratin de ravioles au saumon et aux courgettes. C’est d’ailleurs l’une des premières recettes du blog. Malheureusement, je n’ai jamais réussi à prendre de belle photo de plat donc j’en emprunte une à Odélices.com pour que vous ayez une idée.

Crumble salé à la citrouille

Dernièrement, je cuisine beaucoup de courge et de potiron. J’aime beaucoup la version crumble salé à la citrouille mais les soirs où j’ai envie d’un plat plus léger, je n’ajoute pas la croute et je laisse les légumes rôtir avec quelque épices et une feuille de Laurier. C’est bon et pratique. Dernièrement, je privilégie de plus en plus les cuissons au four. Ca m’évite d’être coincée dernières les fourneaux. Une fois que le plat est enfourné, il suffit de surveiller le cuisson de loin.

 Tarte aux patates douces

Pour le côté dessert, j’ai bien envie de mettre en avant la recette de la tarte aux patates douces qui est un délice. Là aussi, c’était l’une des première recettes du blog et je continue à la préparer régulièrement. L’amoureux en raffole et toutes les personnes qui l’ont jamais goutée l’ont adoré. J’ai très envie d’essayer une tarte sucrée au butternut. Je pense que ça pourrai aussi être délicieux.

Crumble noisette aux prunes

Si les prunes se font rares à Tenerife peut-être que vous en trouvez encore en France. Dans ce cas, je vous recommande le crumble noisette aux prunes. Vous pouvez aussi réaliser cette recette avec des poires ou des pommes.

Outrageous cookies de Martha Stewart

Si comme moi, la chute des température vous donne envie (ou encore plus envie) de manger du chocolat, les outrageous cookies de Martha Stewart devraient satisfaire vôtre palais. J’avais découvert cette recette en juin mais je pense que la haute teneur en chocolat de ces petits cookies s’associe mieux avec une ambiance cosy et fraîche.

 

Les recettes automnale que j’ai envie d’essayer

 

 

 

, ,

Carrot cake en cupcake

Bonjour à tous ! J’espère que vôtre weekend s’est bien passé. Le mien a été placé sous le signe du cocooning : lecture, film, vagabondages sur des blogs inconnus et cuisine !

Et oui, comme chaque dimanche (ou presque) j’ai fait des gâteaux. Cette fois-ci tombait à point nommé pour l’amoureux qui participait à une compétition de parapente. A chaque fois, il rentre affamé. Perfect timing pour son estomac et nos papilles.

La veille, je découvrais le blog L’esprit (ou)vert qui donnait une recette de carrot cake. Ca m’a rappelé le délicieux gâteau que je prenais toujours au Vudu Café en Nouvelle-Zélande. La recette était tellement parfaite que ce gâteau m’obsédait. J’ai eu une période où j’essayai une recette différente régulièrement mais je ne suis jamais parvenu à satisfaire pleinement ma gourmandise. Assez frustrant et en même temps, ça m’a permis de découvrir plein de blogs sympa. La meilleure recette que j’ai trouvé jusqu’à maintenant vient de Martha Stewart. La baronne de la cuisine et du lifestyle US.

Petit aparté culturel pour ceux qui regarde « Orange is the New Black » la saison 4 fait un clin d’oeil au passé carcéral de Martha Stewart. Vous vous souvenez de Judy King ? Son personnage en est inspiré.

La recette est très rapide et facile. Le seul inconvénient est que je n’ai pas de machine pour râper les carottes et qu’il faut le faire à la main. Rien de difficile, c’est juste ch*****. Vous pouvez faire un glaçage, mais sachez que les petits gâteaux sont parfaitement moelleux. Ainsi, ça donne plus des petits gâteaux à la carotte. Je ne fais la ganache que pour les « grandes occasions » car je trouve que ça alourdit beaucoup les gâteaux.

Recette de carrot cake (en cupcake)

Ingrédients pour une douzaine de cupcakes en accord avec les couleur automnales

190 g de sucre roux

120g de farine

2 cuillères à soupe de jus d’orange

2 oeufs

1/3 de verre d’huile végétale au goût peu prononcé (j’ai utilisé de l’huile de tournesol)

1/2 cuillère à soupe de levure (ou 1/2 cuillère à soupe de Baking soda et quelque goutes de vinaigre de pomme)

3 grosses carottes

1/2 cuillère à soupe de mélange 4 épices (ou cannelle, gingembre, curcuma et noix de muscade)

20g de noix de coco (ou pus si vous adorez ça)

40g de cerneaux de noix

1 sachet de sucre vanillé

La marche à suivre

Préchauffez le four à 180°C

  • Mélangez le sucre, l’huile, le jus d’orange, le sucre vanillé et les oeufs. J’ai remarqué que ces gâteaux étaient plus aériens lorsque j’utilisais un batteur électrique. Une fois que la consistance mousse un peu sur le dessus vous pouvez ajouter les autres ingrédients.

 

  • Ajoutez la levure (ou le combo baking soda + vinaigre de pomme), les épices et le sel. Mélangez encore un peu avant d’ajouter les carottes, les noix et la noix de coco.

 

  • Remplissez vos canettes au 2/3 et enfournez pour une petite quinzaine de minutes en fonction de vôtre four. Sortez-les tout de suite du four pour les laissez refroidir. Ca conservera leur consistance souple.

Pour le glaçage il vous faut 125g de Philadelphia, du sucre blanc fin et quelque goutes de jus de citron. Mixez le tout et décorer vos cupcakes. Les plus gourmands et courageux d’entre vous, peuvent découper les cupcake horizontalement et tartiner de ganache avant de refermer. Comme ça, la ganache ne sera pas concentré que sur le dessus.

,

Pesto basilic noisette

Comme tous les week-ends, je  me rend au marché avec l’amoureux. A Tenerife, beaucoup de villages ont des genres de petites halles. Elles sont ouvertes au public un ou deux jours par semaine et accueillent les producteurs locaux, majoritairement des agriculteurs. Ici, les stands sont très simples : une ou deux grandes tables servent d’étals. C’est le paradis de la primeur.

Le « marché de l’agriculteur » auquel nous allons est petits mais bien achalandé. Deux fromagers, un poissonnier, un boucher et deux stands de boulangerie-pâtisserie y proposent leur produits. De la musique canarienne est crachée par les haut-parleurs, les grandes portes en bois de l’entrée sont bariolée d’affiches d’événements et bien que l’espace soit confiné et qu’il y ait beaucoup de passage, l’ambiance est plutôt relax et joviale.

Cette fois-ci j’ai ramenée une botte énorme de basilic frais. Si j’ai congelé une partie des feuilles, je me suis dit que c’était l’occasion de faire un pesto. J’adore le pesto Barilla mais je n’en mange pas souvent car c’est très riche. Et puis, ça faisait longtemps que je voulais essayer d’en faire avec du basilic frais.

Je me suis donc mise en quête d’une recette sympa. J’ai beaucoup hésité à suivre la recette de Mango and Salt qui propose une sauce cajou-basilic mais impossible de trouver des noix de cajou natures et non grillées ! J’ai finalement décidé de m’inspirer de la recette de Ricardo et de remplacer les pignons par des noisettes.

J’ai beaucoup aimé le rendu gustatif (et je n’ai pas été la seule). Le goût des noisettes n’était pas trop prononcé et ne prenait pas du tout le pas sur les autres aliments. Par contre, la sauce était assez sèche. Je pense que c’est dû au fait que je ne voulais pas mettre trop d’huile d’olive. Sachant ça, je vous conseille de partir de la recette que je vous propose et d’ajuster ensuite.

Recette de pesto aux noisettes

Ingrédients pour  2 personnes

1/2 citron (soit 3 cuillères à soupe)

1 poignée de noisettes

8 cuillères à soupe d’huile d’olive

35g de feuilles de basilic frais

4 cuillères à soupe de Grana

1 pincée de sel, de poivre, de cumin et de paprika

 

  1. Faites tremper les noisettes 1h dans un verre d’eau.
  2. Ajoutez dans vôtre mixer le jus de citron, les feuilles de basilic, l’huile d’olive et les noisettes. N’hésitez pas à faire des pauses.
  3. Une fois que la pâte est homogène, ajoutez le fromage.

A déguster avec des pâtes fraiches !

D’autres recettes

, ,

Crumble salé à la citrouille

Bonjour ! Aujourd’hui je vous propose une recette typique d’automne : le crumble salé à la citrouille. Si vous aimez le crumble version sucrée, décliné sous de multiples parfums allant du traditionnel crumble aux pommes en passant par le crumble noisette aux prunes je suis certaine qu’une version salée vous plaira.

Vous l’aurez compris, en ce moment, je suis dans ma période crumble. A vrai dire, je raffole de cette texture mais aussi des recettes simples et rapides. Depuis mon retour à Tenerife, je pense plus à profiter de l’extérieur que de l’intérieur. Me baigner, me balader avec mes amis ou simplement lire sur la plage m’ont beaucoup manqué et je fais une petite cure.

Si j’essaye de manger équilibré, je n’ai pas envie de passer beaucoup de temps aux fourneaux. Et cette recette est parfaite !

J’adore la citrouille, le potimarron et le butternut pour le goût fruité et la texture crémeuse de ces légumes. Si la citrouille est moins parfumée que les deux autres cucurbitacées, elle reste la plus présente à Tenerife et je m’en accommode. Je décline ces légumes d’automne de nombreuses façons en soupe, risotto, ou bien gratin. Pour la recette de crumble salé que je vous propose, vous pouvez remplacer la citrouille par du potimarron ou du butternut.

Recette de crumble salé à la citrouille

Pour 4 personnes

800g à 1kg de citrouille (pesée non cuite)
1 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 pincée de cumin
1 pincée de paprika
1 feuille de laurier

 

Pour la pâte crumble salée
200g de chapelure ou (biscottes écrasées)
80g de farine
1 grosse poignée de cerneaux de noix
25g à 50g de gruyère
25g de beurre

 

  • Préchauffez le four à 160°C
  • Coupez la citrouille en cubes
  • Disposez-les dans un plat à gratin
  • Badigeonnez-les avec l’huile d’olive, les épices et ajoutez la feuille de laurier
  • Faites cuire 20 minutes au four à 160°C
  • Pendant ce temps-là, préparer le crumble en mélangeant tous les ingrédients. La pâte doit avoir un aspect granuleux. J’aime bien laisser quelque noix entière et réduire en petits morceaux le reste. Une fois que la citrouille est tendre, sortez-la du four et versez le crumble dessus et ré-enfournez entre 10 et 15 minutes à 160°C. Le crumble doit être dorée.

 

Quelles sont vos recettes favorites avec de la citrouille ?

 

D’autres recettes salées