, , ,

Fondant chocolat & crème de marron

Etant d’origine ardéchoise, je suis une grande consommatrice de crème de marrons depuis ma plus tendre enfance. Le matin sur la tartine, au gouter dans du fromage blanc ou alors dans le café… Je consomme la crème de marrons à toutes les sauces. L’été, je privilégie les petits producteurs qui font le marché, ils proposent des produits de très bonne qualité et généralement moins sucrés. Mais je suis tout aussi ravie de pouvoir déguster de la crème de marrons Clément Faugier ou Sabaton.

J’ai toujours pensé que ce petit délice était connu dans la majorité des pays où les châtaigniers poussent. Vous serez peut-être aussi surpris que moi de savoir qu’en Nouvelle-Zélande cette denrée n’était pas ou peu connu alors qu’ils ont les arbres et les fruits. Les seules fois où j’en ai vu, c’était dans le rayon « exotique » du supermarché et le petit pot de Clément Faugier valait assez cher. Lorsque je suis rentrée à Tenerife à la fin de l’été, j’en ai apporté à des amis canariens et espagnols et certains ne connaissaient pas. Une chose est sûre, ils ont adoré.

Si vous n’avez jamais marié le chocolat et la crème de marron, vous avez raté quelque chose. Ce dimanche, je vous propose une recette du blog Chocolat etc qui allie ces deux ingrédients délicieux.

Préparez-vous à un gateau fondant, réconfortant sans être trop lourd (à condition de ne pas manger tout le gâteau  vous tout seul) ! Comme d’habitude, c’est une recette facile et très rapide. Sur son blog, Guillemette promet 30 minutes de préparation et de cuisson et elle dit vrai. Attention donc, car cette recette est si facile à faire que ça devient très tentant de la faire souvent 😉

 

Fondant chocolat & crème de marron de Guillemette

100g de chocolat noir
100g de beurre demi-sel (ou du beurre normal et deux pincées de sel)
350g de crème de marrons
3 oeufs
20g de farine (soit deux cuillère à soupe rases)

Préchauffez le four à 180°C si c’est à chaleur tournant ou à 210°C si ce n’est pas à chaleur tournante*

Au bain marie, faites fondre le chocolat et le beurre.

Une fois hors du feu, ajoutez la crème de marron puis les oeufs un à un. Terminez par ajouter la farine.

Je vous conseille d’utiliser soit un plat carré pas trop grand (20X20) ou un plat rond. L’idéal étant qu’il y ai une couche de 1,5 – 2 cm de gateau.

Enfournez.

*Conseils de cuisson : pour ce gâteau, j’ai de meilleur résultat en mettant mon four sans chaleur tournante. Ainsi, je préchauffe mon four à 210°C puis je le baisse à 190°C et laisse le gateau cuire 25 minutes. Si vous voulez utiliser la fonction chaleur tournante, faites cuire 20 minutes à 180°C.

Autres recettes gourmandes

, ,

Carrot cake en cupcake

Bonjour à tous ! J’espère que vôtre weekend s’est bien passé. Le mien a été placé sous le signe du cocooning : lecture, film, vagabondages sur des blogs inconnus et cuisine !

Et oui, comme chaque dimanche (ou presque) j’ai fait des gâteaux. Cette fois-ci tombait à point nommé pour l’amoureux qui participait à une compétition de parapente. A chaque fois, il rentre affamé. Perfect timing pour son estomac et nos papilles.

La veille, je découvrais le blog L’esprit (ou)vert qui donnait une recette de carrot cake. Ca m’a rappelé le délicieux gâteau que je prenais toujours au Vudu Café en Nouvelle-Zélande. La recette était tellement parfaite que ce gâteau m’obsédait. J’ai eu une période où j’essayai une recette différente régulièrement mais je ne suis jamais parvenu à satisfaire pleinement ma gourmandise. Assez frustrant et en même temps, ça m’a permis de découvrir plein de blogs sympa. La meilleure recette que j’ai trouvé jusqu’à maintenant vient de Martha Stewart. La baronne de la cuisine et du lifestyle US.

Petit aparté culturel pour ceux qui regarde « Orange is the New Black » la saison 4 fait un clin d’oeil au passé carcéral de Martha Stewart. Vous vous souvenez de Judy King ? Son personnage en est inspiré.

La recette est très rapide et facile. Le seul inconvénient est que je n’ai pas de machine pour râper les carottes et qu’il faut le faire à la main. Rien de difficile, c’est juste ch*****. Vous pouvez faire un glaçage, mais sachez que les petits gâteaux sont parfaitement moelleux. Ainsi, ça donne plus des petits gâteaux à la carotte. Je ne fais la ganache que pour les « grandes occasions » car je trouve que ça alourdit beaucoup les gâteaux.

Recette de carrot cake (en cupcake)

Ingrédients pour une douzaine de cupcakes en accord avec les couleur automnales

190 g de sucre roux

120g de farine

2 cuillères à soupe de jus d’orange

2 oeufs

1/3 de verre d’huile végétale au goût peu prononcé (j’ai utilisé de l’huile de tournesol)

1/2 cuillère à soupe de levure (ou 1/2 cuillère à soupe de Baking soda et quelque goutes de vinaigre de pomme)

3 grosses carottes

1/2 cuillère à soupe de mélange 4 épices (ou cannelle, gingembre, curcuma et noix de muscade)

20g de noix de coco (ou pus si vous adorez ça)

40g de cerneaux de noix

1 sachet de sucre vanillé

La marche à suivre

Préchauffez le four à 180°C

  • Mélangez le sucre, l’huile, le jus d’orange, le sucre vanillé et les oeufs. J’ai remarqué que ces gâteaux étaient plus aériens lorsque j’utilisais un batteur électrique. Une fois que la consistance mousse un peu sur le dessus vous pouvez ajouter les autres ingrédients.

 

  • Ajoutez la levure (ou le combo baking soda + vinaigre de pomme), les épices et le sel. Mélangez encore un peu avant d’ajouter les carottes, les noix et la noix de coco.

 

  • Remplissez vos canettes au 2/3 et enfournez pour une petite quinzaine de minutes en fonction de vôtre four. Sortez-les tout de suite du four pour les laissez refroidir. Ca conservera leur consistance souple.

Pour le glaçage il vous faut 125g de Philadelphia, du sucre blanc fin et quelque goutes de jus de citron. Mixez le tout et décorer vos cupcakes. Les plus gourmands et courageux d’entre vous, peuvent découper les cupcake horizontalement et tartiner de ganache avant de refermer. Comme ça, la ganache ne sera pas concentré que sur le dessus.

, ,

Crumble noisette aux prunes

La météo nous l’aura bien fait comprendre, l’automne est là… avec ses fruits de saisons. Quand j’étais petite, ma mère profitait de cette période pour nous préparer sa fameuse recette de crumble aux prunes. Je me souviens encore de l’odeur sucrée qui embaumait la maison. J’adore ce dessert et sa texture : le fondant acidulé des fruits mélangé à cette pâte granuleuse et sucrée. Aujourd’hui, je voudrai partager avec vous cette recette automnale.

L’histoire du crumble

Le crumble est un dessert plutôt récent : il vient du Royaume-Unis et aurai été inventé durant la seconde Guerre-Mondial. Ca aurait été un moyen de réaliser un dessert plus économe, en préparant la pâte avec moins d’ingrédients (moins de farine, beurre, sucre) et au lieu de mettre la pâte sous les fruits, on la mettait dessus. Selon d’autres sources, les desserts de ce type existent depuis plus longtemps en Pologne mais je n’ai pas trouvé plus d’information à ce sujet. En Anglais, crumble peut se traduire par : s’effriter, émietter (mais aussi tomber en ruine). Un nom qui colle parfaitement à la texture de la pâte et à l’ambiance qui devait régner durant la période à laquelle les Anglais l’ont inventé.

Comme beaucoup de desserts, le crumble a eu son heure de gloire : on le voyait sur toutes les cartes des restaurants, les recettes défilaient sur les blogs,les magazines… Le crumble a beaucoup inspiré les chefs. A tel point qu’il y’a désormais des déclinaisons de crumble salés.Si vous êtes plus bouche salée, ma belle-soeur m’en a préparé un à base de tomates dont je vous met une recette similaire. 

Le crumble peut se décliner facilement, il suffit de changer les fruits et les types de farine pour avoir un infini de recettes gourmandes. Mais ma recette de crumble préférée reste celle-ci notamment grâce à la noisette qui rend la pâte moelleuse et lui donne un goût plus subtil.

 

Recette du crumble noisette aux prunes

Les ingrédients

500g – 800g de prune (reine claude ou violette)

50g de poudre de noisette

90g de beurre

90g de sucre roux

110g de farine

1 sachet de sucre vanillé

Une pincée de cannelle (optionelle)

La recette

  • Nettoyer, coupez en deux et dénoyautez les prunes
  • Faites-les revenir à la poêle 5 minutes avec 30g de beurre
  • Ajoutez 30g de sucre et continuez la cuisson à feux doux 5 minutes de plus
  • La pate à Crumble : mélangez les farines, les restes de sucre et de beurre (en pommade) ainsi que le sucre vanillé.
  • Dans un plat rond qui « va au four », déposez les prunes et recouvrez-les de la préparation crumble.
  • Enfournez à 180°C durant 20 minutes

Vous pouvez le déguster tiède avec une boule de glace vanille ou un yaourt grecque.