J’ai testé le shampoing solide Lamazuna

 

J’ai enfin testé les shampoings solides de Lamazuna ! Cela fait plusieurs années que j’entend parler de cette marque, notamment via le blog d’Antigone21 qui avait réalisé une interview intéressante de la créatrice de cette marque française. Je trouvais cette marque très engagée fabrique des produits dont les compositions sont soignées et sérieuses (sans sulfates) mais j’avais des produits qui me satisfaisaient entièrement.J’utilisais des produits inspirés du courant « No-Poo » (pas de shampoing), des sortes de crèmes douces et lavantes pour les cheveux. Cette démarche avait débuté suite aux conseils d’une amie vivant aux Etats-Unis. Oui mais mon stock a fini par fondre. Incapable de retrouver les mêmes produits en France et en Espagne (je ne veux pas importer), je suis retournée à une routine plus basique… C’est à dire utiliser des shampoings normaux de grande distribution.

Et bien entre le soleil, la mer et ces produits mes cheveux ont déchanté en moins d’un an : pointes sèches et aspect terne. J’arrivais à faire bonne figure grâce à mon arme fatale, le Protect & Detangle de Beauty Protector. Un produit magique qui protège les cheveux de la chaleur et les démêle tout en les rendant soyeux. Et puis il y a quelque mois, mon cuir chevelu a commencé à devenir sensible : il me démangeait et formait des espèces de plaques de pellicules. Pas super sexy. J’ai commencé à me renseigner et beaucoup de blogueuses aux même symptômes parlaient de l’effet positif du shampoing sec de Lamazuna sur leur cuir chevelu.

J’avais enfin une bonne excuse pour commander ce petit cannelé qui m’intriguait depuis 2 ans.

Comme je suis abonnée à Birchbox, j’ai profité de mon profil d’abonné pour avoir la livraison gratuite et une petite réduction (10,63€ au lieu de 12,50€).

Le shampoing solide pour cheveux gras de Lamazuna

Les shampoings de Lamazuna sont bio et végans. Ils sont déclinés pour satisfaire différents profils : cheveux secs, cheveux gras et cheveux normaux. J’ai opté pour celui dédiés aux cheveux gras à l’huile essentielle de Listé citronnée. J’aime beaucoup la démarche pédagogique que la marque effectue. En quelque info, elle explique clairement l’utilisation de son produit et rappelle la composition très clean du shampoing. D’ailleurs, tous les composants sont détaillés et expliqués sur leur site. Si comme moi, vous n’êtes pas au top pour vous souvenir des noms alambiqués des composants et encore moins retenir tous ceux qu’il faut éviter, Lamazuna s’efforce d’être clair.

L’utilisation du shampoing sec :

  1. Mouillez-vous bien le cheveux et massez votre cuir chevelu pour bien tout humidifier.
  2. Frottez ensuite le canelé sur le crâne. Comme j’ai les cheveux longs, je fait des raies et je veille à bien passer le shampoings sur l’ensemble de crâne. Vous verrez, le produit mousse plutôt bien.
  3. Massez bien vôtre cuir chevelu et le reste de la tignasse avant de rincer.

Le bilan après un mois d’utilisation du solide de Lamazuna

L’application est simple comme bonjour : le produit se réparti très bien et il dégage une bonne odeur de fraicheur. Contrairement à un champion basique qui rend les cheveux glissants durant le lavage, celui de Lamazuna a plutôt l’effet inverse : on dirait qu’il les assèche. A tel point que j’ai eu peur que mes cheveux forment des noeuds. Que nenni ! Une fois séchés, mes cheveux étaient souples, brillants et légers. D’ailleurs, j’utilise moins le Protect & Detangle depuis que j’ai commencé à utiliser le shampoing sec. J’ai aussi l’impression que mon cuir chevelu est moins irrité même si je sais pertinemment qu’un petit mois d’utilisation n’est pas suffisant pour faire un bilan tranché de ce côté-là. C’est un peu pareil pour la fréquence de lavage. J’ai réussi à passer de 2 jours à 3 jours, même si je dois m’attacher les cheveux le dernier jour. J’espère pouvoir me laver les cheveux moins régulièrement à l’avenir tout en conservant une crinière propre et fraîche.

 Avez-vous essayé les shampoings secs de Lamazuna ou d’une autre marque ? Quels sont vos préférés ?

 

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *