Lutter contre le Jet-Lag

Comme certains d’entre vous le savent, je suis de nouveau partie en Nouvelle-Zélande. Après plus de 30 heures de voyage, 4 avions et 12 heures de décalage, je n’ai pas échappé au « Jet-lag« .

Le décalage horaire est un trouble bien connu des voyageurs est un dérèglement de notre horloge interne.
Notre corps suit un rythme précis au cours de la journée : horaires de sommeil, horaires des repas, etc. Ce sont les rythmes circadiens. Lorsque l’on change de fuseau horaire rapidement (en prenant l’avion par exemple) notre horloge interne a besoin de quelque jours pour se synchroniser avec les nouveaux horaires.

Aussi, le Jet-lag se traduits par plusieurs symptômes tous aussi
sympathiques les uns que les autres :
– dérèglement du sommeil,
– fatigues extrême,
– troubles digestifs,
– sensation de malaise, etc.

Bien entendu, moins la différence d’horaire est importante, plus il est facile de reprendre le rythme.

Si il n’y a pas encore de solution miracle, plusieurs astuces permettent de réduire considérablement les effets nocifs du décalage horaire.

Avant de partir

– Changez vos habitudes de sommeil afin de creuser l’écart avec les horaires de coucher la destination. Couchez vous plus tôt ou plus tard que d’habitude.
– Reposez-vous la veille du départ. J’ai fait l’expérience de ne pas dormir la veille en me disant que ca me permettrai de dormir plus longtemps dans l’avion mais ça n’a pas marché, au contraire.

Dans l’avion

– Buvez beaucoup… d’eau. Même si on n’a pas l’impression l’avion est plus sec que le désert. Si vous aidez votre corps à rester hydraté, vous vous sentirez mieux.
– Evitez l’alcool. Testé et désapprouvé par un grand nombre de voyageurs.
– Portez des chaussettes de contention. C’est n’est pas l’astuce la plus sexy mais ça fonctionne. Rester en position assise pendant plusieurs heures est mauvais pour circulation sanguine. Or, les chaussettes de contention vous compressent tellement que le retour veineux est favorisé.
– Mangez très peu voire… jeûnez. Une étude scientifique (de l’américain Clifford Saper) met en avant les bienfaits du jeûne pendant un voyage. L’absence de repas pendant une période de 16 heures ferait l’effet « redémarrer  » sur l’organisme. Le premier repas pris après cette période de jeune sera considéré comme le petit déjeuné.

Les Remarkables, Queenstown, Nouvelle-Zélande

A l’arrivée

– Si vous arrivez dans la journée, restez actifs. Si vous sentez que la fatigue vous tombe dessus, faites une petite balade ou une autre activité douce ca vous permettra de lutter contre l’envie de dormir. Rester à la lumière naturelle car elle stimulera votre corps.
– Mangez et dormez aux horaires de la destination. Même si vous n’en avez pas envie, forcez-vous car ça aidera votre horloge internet à prendre le rythme.
– Mangez light : légumes, fruits. Evitez de vous faire un Mc Do.

Bon voyage !