En ce moment, Sherlock Holmes est en vogue et on le mange à toute les sauces : films avec méga production, réédition des nouvelles, et deux séries sur le marché. Laquelle choisir ?

En fait, mis à part l’histoire de base, elles sont très différentes.

Bande Annonce de Sherlock

Bande Annonce d’Elementary

Sherlock, l’ambitieuse

Sherlock est la plus ambitieuse avec un super casting : Martin Freeman (Bilbon le Hobit) joue Watson et Benedict Cumberbatch (Star Trek Into the Darkness) interprète le célèbre détective. Aussi, les saisons ne se composent que de trois épisodes au format d’un film… Et oui, ne lancez pas l’épisode sans avoir cette info en tête car vous risquez de rester scotché à l’écran pendant plus de temps que vous ne l’auriez prévu. Les enquêtes sont pas mal mais laissent peu de place à la spéculation du spectateur. Le graphisme est intéressant avec des effets lorsque le détective analyse les situations ou lors des bagarres. Enfin, l’histoire se déroule à Londres et les auteurs s’appuient beaucoup sur le décor et la culture british.

Elementary, l’adaptation libre

Elementary est plus dans la libre adaptation du travail de Sir Conan Doyle : ça se passe à New-York où Sherlock y est envoyé pour se faire désintoxiquer et se fait « coacher » par UNE docteur Waston jouée par Lucy Liu. Les affaires judiciaires sont ludiques mais restent intelligentes et bien montées. J’ai l’impression que cette série exploite plus les caractères secondaires pour faire avancer l’histoire globale. Les épisodes durent 40 minutes et les saisons (3) ont 24 épisodes.

Si Sherlock est davantage concentré sur les capacités impressionnantes du caractère principal, c’est aussi un peu plus intemporel alors qu’Elementary est plus encrée dans le réel.
Quoi qu’il en soit, les deux séries sont de très bonnes qualités et chacun peut y trouver son compte.

Bande-annonce Sherlock

Bande-annonce Elementary