Articles

,

#Hallowctober 2018 – ma sélection à lire

Après quelque mois de vacances, le blog reprend du service.

Aujourd’hui je vous propose sélection de livres aux couleurs de la saison : le challenge #Hallowctober.

A l’origine, #Hallowctober a été lancé par Juliette de Fairy Neverland. Elle proposait d’effectuer une sélection de livres qui font plus ou moins peur pour le mois d’octobre, en accord avec l’ambiance d’Haloween. Le challenge a été repris par plusieurs blogueurs dont l’une de mes favorites : Victoria du blog « Mango and Salt ». Certes, le mois d’octobre se termine mais vu que nous avons eu un bel été indien durant ce mois-ci, je considère que le mois de novembre sera tout aussi propice à quelques lectures mystérieuses.

 

L’année dernière, j’avais participé au challenge l’année dernière et j’avais aimé me plonger dans des lectures « frissons » puis les partager avec vous. Cette année, je réitère donc l’expérience avec une sélection de livres aux styles plutôt variés. Ambiances gothiques, thrilleurs et policiers. De quoi vous proposer un éventail plutôt large.

 

La Dame en Blanc de Wilkie Collins

 

Synopsis : dans la fournaise de l’été, en ce milieu du XIXé siècle William Hartright, jeune professeur de dessin émérite, s’apprête à quitter Londres pour enseigner l’aquarelle à deux jeunes filles de l’aristocratie, dans le Cumberland. Il laisse derrière lui la vie trépidante de la ville et ses étranges incidents, comme cette rencontre en plein nuit avec une jeune femme terrorisée, toute de blanc vêtue, semblant fuir un invisible danger. Mais la campagne anglaise, malgré ses charmes bucoliques, n’apaise pas le jeune William autant qu’il le souhaiterait. La demeure de Limmeridge recèle en effet de bien lourds secrets, et lorsque resurgit la mystérieuse dame en blanc, il est bien difficile d’affirmer qu’il ne s’agit pas d’un présage funeste.

Mon avis : l’un des mes romans préférés ! Happée par l’histoire et la fluidité de l’écriture, j’ai dévoré ce pavé en moins d’une semaine. Wilkie Collins, romancier britannique du XIXe siècle est considéré par beaucoup comme étant le pionnier du roman policier. Grand amis de Dickens, Wilkie Collins à publié « La Dame en Blanc » sous forme de feuilleton littéraire dans le journal édité par Dickens. Si en Angleterre ce roman est considéré comme une oeuvre majeur de la littérature victorienne, il n’est pas très connu en France.

 

Le complexe d’Eden Bellwether de Benjamin Wood

 

Synopsis : Cambridge de nos jours. Un soir, en passant dans le campus après le travail, Oscar, aide-soignant, est attiré pour les sons de l’orgue de la chapelle de King’s College. Subjugué malgré lui, il ne peut maîtriser un sentiment d’extase. Dans l’assemblée, une jeune femme capte son attention. Iris n’est autre que la soeur de l’organiste prodige, Eden Bellewether. Introduit par Iris dans leur cercle d’amis, Oscar va découvrir la passion exclusive d’Eden pour la musique baroque et ses conceptions étranges sur l’usage hypotonique de son art. Un premier roman magistral sur les frontières entre génie et folie, manipulation et ses jeux pervers.

 

Mon avis : Un livre idéal pour Halloween ! C’est un roman policier et psychologique qui tient ses promesses. Mais surtout l’auteur parvient à nous plonger dans une ambiance angoissante. La majeure partie de l’histoire il ne se passe rien de notable et pourtant,  j’ai arrêté la lecture à plusieurs reprises car je me sentais oppressée. J’ai beaucoup aimé la fin, difficile à prévoir et les nombreux indices disséminés durant le roman. Je pense qu’on pourrai facilement le lire deux ou trois fois et remarquer des liens établis par l’auteur.

 

Ma cousine Rachel de Daphné Du Maurier

 

Synopsis : Sans la connaître, Philip déteste cette femme que son cousin Ambroise, avec lequel il a toujours vécu dans leur beau domaine des Cornouailles, a épousé soudainement pendant un séjour en Italie. Quand Ambroise lui écrit qu’il soupçonne se femme de vouloir l’empoisonner, Philip le croit mais le rejoint trop tard : son oncle est déjà mort.

 

Mon avis : Un décors gothique à souhait, avec un décor des Cornouailles dépeint à merveilles. C’est le roman idéal à lire sous un plaid en dégustant une tasse de thé, un jour de pluie. L’histoire est tragique et on ne sait pas de qui prendre parti. Celui de Philip ou de Rachel ? J’ai beaucoup aimé le fait que l’histoire soit contée du point de vue de Philip uniquement. Cela nous laisse tout le loisir d’essayer de décrypter les faits et geste de Rachel. Est-elle empoisonneuse et manipulatrice ou non ?

 

Les Oiseaux de Daphné Du Maurier

Synopsis :  Au coeur de la nuit, le vent d’est cingle la falaise. Entre deux rafales, des nuées d’oiseaux cognent aux vitres. Mais ce n’est pas la peur qui les précipite avec une telle force vers le monde des hommes… On retrouvera ici – et pas moins terrifiant – le récit qui inspira son chef-d’oeuvre au maître de l’angoisse, Alfred Hitchcock. Dans les autres nouvelles de ce recueil, l’horreur se fait plus insidieuse, le fantastique à peine étranger au réel. Il suffit d’un pommier à forme étrangement humaine, ou d’une ouvreuse de cinéma qu’un jeune mécanicien a envie de suivre après la séance…

 

Mon avis : Les oiseaux est un recueil de 8 nouvelles différentes qui toutes glaçantes à leur façon. Je m’étais procuré le livre en pensant que ce serai un roman entier sur les Oiseaux. j’ai été surprise d’apprendre que le chef d’oeuvre d’Hitchock tenait en quelque pages. J’ai aimé presque toutes les nouvelles et particulièrement celle du « pommier » qui relate l’histoire d’un veuf débarrassé de sa femme ; « Mobile inconnu » retrace l’enquête du suicide d’une femme ; « Le petit photographe » nous fait vivre une aventure entre un photographe pied-bot et une belle dame de la haute.

 

* cet article contient des liens vers la Fnac.  Je vous encourage néanmoins à privilégier les librairies indépendantes 😉

D’autres livres à lire

 

,

#Hallowctober 2018 – ma sélection à lire

Après quelque mois de vacances, le blog reprend du service.

Aujourd’hui je vous propose sélection de livres aux couleurs de la saison : le challenge #Hallowctober.

A l’origine, #Hallowctober a été lancé par Juliette de Fairy Neverland. Elle proposait d’effectuer une sélection de livres qui font plus ou moins peur pour le mois d’octobre, en accord avec l’ambiance d’Haloween. Le challenge a été repris par plusieurs blogueurs dont l’une de mes favorites : Victoria du blog « Mango and Salt ». Certes, le mois d’octobre se termine mais vu que nous avons eu un bel été indien durant ce mois-ci, je considère que le mois de novembre sera tout aussi propice à quelques lectures mystérieuses.

 

L’année dernière, j’avais participé au challenge l’année dernière et j’avais aimé me plonger dans des lectures « frissons » puis les partager avec vous. Cette année, je réitère donc l’expérience avec une sélection de livres aux styles plutôt variés. Ambiances gothiques, thrilleurs et policiers. De quoi vous proposer un éventail plutôt large.

 

La Dame en Blanc de Wilkie Collins

 

Synopsis : dans la fournaise de l’été, en ce milieu du XIXé siècle William Hartright, jeune professeur de dessin émérite, s’apprête à quitter Londres pour enseigner l’aquarelle à deux jeunes filles de l’aristocratie, dans le Cumberland. Il laisse derrière lui la vie trépidante de la ville et ses étranges incidents, comme cette rencontre en plein nuit avec une jeune femme terrorisée, toute de blanc vêtue, semblant fuir un invisible danger. Mais la campagne anglaise, malgré ses charmes bucoliques, n’apaise pas le jeune William autant qu’il le souhaiterait. La demeure de Limmeridge recèle en effet de bien lourds secrets, et lorsque resurgit la mystérieuse dame en blanc, il est bien difficile d’affirmer qu’il ne s’agit pas d’un présage funeste.

Mon avis : l’un des mes romans préférés ! Happée par l’histoire et la fluidité de l’écriture, j’ai dévoré ce pavé en moins d’une semaine. Wilkie Collins, romancier britannique du XIXe siècle est considéré par beaucoup comme étant le pionnier du roman policier. Grand amis de Dickens, Wilkie Collins à publié « La Dame en Blanc » sous forme de feuilleton littéraire dans le journal édité par Dickens. Si en Angleterre ce roman est considéré comme une oeuvre majeur de la littérature victorienne, il n’est pas très connu en France.

 

Le complexe d’Eden Bellwether de Benjamin Wood

 

Synopsis : Cambridge de nos jours. Un soir, en passant dans le campus après le travail, Oscar, aide-soignant, est attiré pour les sons de l’orgue de la chapelle de King’s College. Subjugué malgré lui, il ne peut maîtriser un sentiment d’extase. Dans l’assemblée, une jeune femme capte son attention. Iris n’est autre que la soeur de l’organiste prodige, Eden Bellewether. Introduit par Iris dans leur cercle d’amis, Oscar va découvrir la passion exclusive d’Eden pour la musique baroque et ses conceptions étranges sur l’usage hypotonique de son art. Un premier roman magistral sur les frontières entre génie et folie, manipulation et ses jeux pervers.

 

Mon avis : Un livre idéal pour Halloween ! C’est un roman policier et psychologique qui tient ses promesses. Mais surtout l’auteur parvient à nous plonger dans une ambiance angoissante. La majeure partie de l’histoire il ne se passe rien de notable et pourtant,  j’ai arrêté la lecture à plusieurs reprises car je me sentais oppressée. J’ai beaucoup aimé la fin, difficile à prévoir et les nombreux indices disséminés durant le roman. Je pense qu’on pourrai facilement le lire deux ou trois fois et remarquer des liens établis par l’auteur.

 

Ma cousine Rachel de Daphné Du Maurier

 

Synopsis : Sans la connaître, Philip déteste cette femme que son cousin Ambroise, avec lequel il a toujours vécu dans leur beau domaine des Cornouailles, a épousé soudainement pendant un séjour en Italie. Quand Ambroise lui écrit qu’il soupçonne se femme de vouloir l’empoisonner, Philip le croit mais le rejoint trop tard : son oncle est déjà mort.

 

Mon avis : Un décors gothique à souhait, avec un décor des Cornouailles dépeint à merveilles. C’est le roman idéal à lire sous un plaid en dégustant une tasse de thé, un jour de pluie. L’histoire est tragique et on ne sait pas de qui prendre parti. Celui de Philip ou de Rachel ? J’ai beaucoup aimé le fait que l’histoire soit contée du point de vue de Philip uniquement. Cela nous laisse tout le loisir d’essayer de décrypter les faits et geste de Rachel. Est-elle empoisonneuse et manipulatrice ou non ?

 

Les Oiseaux de Daphné Du Maurier

Synopsis :  Au coeur de la nuit, le vent d’est cingle la falaise. Entre deux rafales, des nuées d’oiseaux cognent aux vitres. Mais ce n’est pas la peur qui les précipite avec une telle force vers le monde des hommes… On retrouvera ici – et pas moins terrifiant – le récit qui inspira son chef-d’oeuvre au maître de l’angoisse, Alfred Hitchcock. Dans les autres nouvelles de ce recueil, l’horreur se fait plus insidieuse, le fantastique à peine étranger au réel. Il suffit d’un pommier à forme étrangement humaine, ou d’une ouvreuse de cinéma qu’un jeune mécanicien a envie de suivre après la séance…

 

Mon avis : Les oiseaux est un recueil de 8 nouvelles différentes qui toutes glaçantes à leur façon. Je m’étais procuré le livre en pensant que ce serai un roman entier sur les Oiseaux. j’ai été surprise d’apprendre que le chef d’oeuvre d’Hitchock tenait en quelque pages. J’ai aimé presque toutes les nouvelles et particulièrement celle du « pommier » qui relate l’histoire d’un veuf débarrassé de sa femme ; « Mobile inconnu » retrace l’enquête du suicide d’une femme ; « Le petit photographe » nous fait vivre une aventure entre un photographe pied-bot et une belle dame de la haute.

 

* cet article contient des liens vers la Fnac.  Je vous encourage néanmoins à privilégier les librairies indépendantes 😉

D’autres livres à lire

 

,

#Hallowctober – ma sélection à lire

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, je vous propose une sélection spéciale Octobre – Haloween. C’est un des derniers articles du blog Mango and Salt qui m’a donné envie de participer au challenge Hallowctober.
A l’origine, #Hallowctober a été lancé par Juliette de Fairy Neverland il y a cinq ans. Elle proposait d’effectuer une sélection de livres qui font plus ou moins peur pour le mois d’octobre. Si la majorité des articles #Hallowctober conseillent des histoires surnaturelles effrayantes, ma sélection sera différente. Uniquement du polar ou des thrillers que j’ai lu dernièrement.

Zulu de Caryl Férey *

Synopsis : On embarque pour Cape Town en Afrique du Sud. Et accrochez vos ceintures car ce roman va faire décoller votre adrénaline. Je n’avais jamais lu un livre pareil : une violence impressionnante alliée à une belle écriture, presque délicate. L’histoire est tellement dense que je faire un résumé très court pour ne rien vous dévoiler. Tout commence par le meurtre sauvage de la fille d’un ancien rugbyman. Ali Neuman, un zulu à la tête de la police criminelle et son équipe de bras cassés vont alors se lancer dans une enquête dangereuse où drogue, politique et croyances se mêlent.

Mon avis : A mon sens Caryl Férey a une plume magnifique qui sort des sentiers battus. Mais alors, certaines scènes gores m’ont faite cauchemarder. L’histoire est fluide bien que complexe. J’ai eu le sentiment que ce roman a servi de prétexte à l’auteur pour aborder les problèmes auxquels l’Afrique du Sud est toujours confrontée.

Mr Mercedes de Stephen King *

Synopsis : Un chauffard tue une dizaine de personnes en leur fonçant dedans. Un an plus tard, il n’a toujours pas été démasqué. Par ennuie il envoie une lettre à l’inspecteur Bill Hodges, fraîchement retraité. La lettre fait l’effet d’un électrochoc à l’inspecteur en dépression qui se lance aux trousses du meurtrier.

Mon avis : C’est un bon polar qui se lit facilement. Si vous aimez les ambiances noires et froides je pense que Mr Mercedes vous plaira. Pour moi, ce n’est pas le polar du siècle mais il faut croire qu’il a rencontré un bon succès car il a été adapté en série.

Pars vite et reviens tard de Fred Vargas *

Synopsis : Plusieurs faits étranges – à priori sans lien – se déroulent dans un quartier parisien. De grands 4 sont tagués sur plusieurs portes d’immeubles, un crieur public reçoit des messages énigmatiques à lire et un érudit découvre que ces derniers parlent tous de la peste. Tout s’accélère lorsque plusieurs morts suspectes ont lieu. Le commissaire Adamsberg mène l’enquête et tenter de comprendre cette affaire énigmatique.

Mon avis : Sur les conseils d’une amie, j’ai lu ce livre en anglais sans savoir de quoi il en retournait et j’ai adoré. Il est tellement bien écrit, l’intrigue est si bien ficelée. C’est un des rares livres où je n’ai pas réussi à trouver le coupable avant la fin du livre. J’avais entendu parler de « Pars vite et reviens tard » mais c’est seulement après avoir terminé la version anglais et cherché le titre français que j’ai capté que c’était celui-ci… Si vous ne l’avez pas encore lu, foncez.

L’Homme inquiet de Henning Menkel *

Synopsis : Le commissaire suédois Kurt Wallander a 60 ans et sa mémoire lui fait défaut. Il est mis à pied après avoir oublié son arme de service dans un restaurant. Sa fille Linda, l’appelle à la rescousse lorsque son beau père, Hakan, haut-officier de marine à la retraite, disparaît. Quelque mois plus tôt lors d’une soirée d’anniversaire, Hakan semblait frétille et avait mentionné de sombres événements survenus en pleine guerre froide mettant en cause de hauts officiers de l’armée.

Mon avis : J’ai suivi les aventures de Wallander à travers l’émission Fictions de France Culture. L’équipe de Fictions adapte des romans en genre de pièce de théâtre. Au lieu de « simplement » lire les œuvres, ils réalisent des bruitages, jouent les personnages. Bref, je trouve le principe super car il permet de découvrir des œuvres littéraires autrement qu’en lisant. Vous pouvez écouter et réécouter toutes les œuvres gratuitement.

 

* cet article contient des liens affilié à Amazon. C’est à dire que si vous utiliser les liens de cet article pour acheter l’une des mes recommandations, je toucherai une petite commission. Le prix d’achat n’est pas plus élevé. Merci de vôtre soutient. Je vous encourage néanmoins à privilégier les librairies indépendantes 😉

D’autres livres à lire