,

Lire une gourmandise de Muriel Barbery

Ces dernières semaines, j’ai passé pas mal de temps à lire et à cuisiner faute de pouvoir faire des activités plus physiques. Je suis entre autre tombée amoureuse de le série « Les aventuriers de la mer* » de Robin Hobb. Je n’ai pas encore terminé la saga et je vais attendre un peu pour vous en parler.

Lorsque je lis une saga, j’aime m’aérer l’esprit en lisant un (ou deux) autres livres en parallèle. Voila que je me suis replongée dans le livre « Une gourmandise* » de Muriel Barbery. Un livre dont le titre est en parfait accord avec mon état d’esprit actuel.

Muriel Barbery est surtout connu pour son livre « L’élégance du hérisson* » que j’avais adoré. Je l’ai relu un grand nombre de fois en y découvrant toujours de nouvelles choses. Je commençait à connaître l’histoire par coeur lorsque je me suis dit qu’elle avait peut-être écrit d’autre choses. Et là, je suis tombée sur une pépite qui se déguste.

Une gourmandise de Muriel Barbery

SynopsisC’est le plus grand critique culinaire du monde, le Pape de la gastronomie, le Messie des agapes somptueuses. Demain, il va mourir. Il le sait et il n’en a cure : aux portes de la mort, il est en quête d’une saveur qui lui trotte dans le cœur, une saveur d’enfance ou d’adolescence, un mets original et merveilleux dont il pressent qu’il vaut bien plus que tous ses festins de gourmet accompli.
Alors il se souvient. Silencieusement, parfois frénétiquement, il vogue au gré des méandres de sa mémoire gustative, il plonge dans les cocottes de son enfance, il en arpente les plages et les potagers, entre campagne et parfums, odeurs et saveurs, fragrances, fumets, gibiers, viandes, poissons et premiers alcools… Il se souvient – et il ne trouve pas. Pas encore.

 

Mon avis : La lecture de ce livre est un délice. J’aime la plume de l’auteure si poétique, précise et élégante. Son écriture est pleine de saveurs et de sensations. On plonge dans la gastronomie mais aussi dans la vie du personnage principal et de son entourage. Au delà des saveurs, le livre parle surtout des relations familiales et de leur nature. La construction de l’histoire est intéressante, je pense qu’on pourrai dire que c’est un « livre chorale ». Toujours raconté à la première personne du singulier, les chapitres alternent entre la quête du personnage principale et le ressenti de ses proches. J’ai beaucoup aimé la fin du livre qui laisse à penser.

Gourmande comme je suis, je n’ai pu m’empêcher de lire cet ouvrage en grignotant. Je peux vous dire que les cookies au chocolat et la nougatine accompagnent très bien l’histoire. haha !

Autres lectures à découvrir

* cet article contient des liens affilié à Amazon. C’est à dire que si vous utiliser les liens de cet article pour acheter l’une des mes recommandations, je toucherai une petite commission. Le prix d’achat n’est pas plus élevé. Merci de vôtre soutient. Je vous encourage néanmoins à privilégier les librairies indépendantes 😉
2 réponses
    • admin@aglobalculture.com
      admin@aglobalculture.com dit :

      Hahah oui ! Pour la grande gourmande que je suis, ce livre fut un régal. Pour info, les cookies sont vraiment faciles et rapides à faire 😉

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *